Actualisé

CultureLe Grand Prix suisse de théâtre décerné à Omar Porras

Le directeur du Teatro Malandro de Genève, Omar Porras, a obtenu le Grand Prix suisse de théâtre/Anneau Hans Reinhart 2014. Le lauréat recevra sa récompense, dotée de 100'000 francs, le 22 mai. Il s'est dit «très heureux».

L'acteur et metteur en scène Omar Porras.

L'acteur et metteur en scène Omar Porras.

PASCAL FRAUTSCHI-a

«Je suis très heureux, très honoré de faire partie de cette liste qui reflète la tradition du théâtre suisse», a déclaré Omar Porras, contacté par l'ats. L'acteur et metteur en scène dit recevoir cette distinction comme un honneur personnel et comme une récompense pour son travail.

Il se réjouit aussi que l'Office fédéral de la culture (OFC) salue par ce prix la diversité culturelle ainsi que l'expansion économique inhérente à la culture. Pour cet artiste installé à Genève, cette récompense est aussi une reconnaissance de la tradition des ensembles collectifs.

«Les compagnies permettent la recherche et l'expérience», relève M. Porras. «C'est la seule manière de faire de la résistance et d'apporter un caractère populaire au théâtre», a-t-il commenté. Il espère que ce prix sera capable d'éclaircir les esprits et de pousser vers un avenir poétique.

«Fête baroque»

Attribué par un jury, le Grand Prix suisse du théâtre perpétue la tradition de l'Anneau Hans Rheinard. Il sera remis le 22 mai mai à Winterthour, en présence du ministre de la culture Alain Berset.

Omar Porras «réécrit les classiques, davantage avec le geste qu«avec la parole, les arrachant à la tradition académique pour les rendre aux comédiens et aux artisans du théâtre, dans une fête baroque et bariolée, riche de sons et riche de cultures», écrit le président du jury Gianfranco Helbing, cité jeudi par l'OFC.

Théâtre et opéra

Né à Bogota où il suit une école de danse moderne, Omar Porras part pour la France en 1985. Il crée le Teatro Malandro en 1990 à Genève, une des compagnies suisses qui tourne le plus dans le monde.

Sa première production «Ubu roi» d«Alfred Jarry, fut donnée en 1991 au Théâtre du garage à Genève. La deuxième, «La Visite de la vieille dame» de Friedrich Dürrenmatt, lui a valu le Prix romand du spectacle en 1994.

Depuis quelques années, Omar Porras travaille aussi dans des institutions renommées, telle la Comédie-Française, et met en scène des opéras, comme «la Flûte enchantée» de Mozart en 2007 au Grand Théâtre de Genève. Sa dernière oeuvre, «La dame de la mer» d«après la pièce de Henrik Ibsen, est programmée lors de la Rencontre du théâtre suisse 2014 prévue du 22 au 31 mai.

(ats)

Ton opinion