03.03.2016 à 17:19

PresseLe groupe NZZ se porte mieux

Le groupe NZZ a redressé la barre l'an dernier grâce à des recettes d'abonnements en hausse et des économies.

Le groupe zurichois va mieux.

Le groupe zurichois va mieux.

Keystone

Le groupe de médias zurichois NZZ a renoué avec les chiffres noirs l'an dernier, grâce à des recettes d'abonnements en hausse et à des économies. Il a dégagé un bénéfice de 22,2 millions de francs, contre une perte de 39,6 millions en 2014. Le chiffre d'affaires a reculé de 3%, à 456,4 millions.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est redressé de 8% sur un an pour atteindre 21,6 millions de francs l'an passé. Pour mémoire, outre son titre phare de la Neue Zürcher Zeitung (NZZ), le groupe comprend les éditeurs lucernois LZ Medien Holding et st-gallois Tagblatt Medien.

Davantage de lecteurs

Le groupe a réussi à augmenter de 1,3 million ses ventes sur le marché des lecteurs par rapport à 2014, à 158,5 millions de francs. Une progression des abonnements et des recettes provenant de nouveaux produits a en effet permis d'augmenter de 5% les rentrées publicitaires en ligne.

Les rentrées liées à la publicité dans le secteur «print» (médias imprimés) s'affichent, elles, en recul. Elles se situent toutefois en dessus de la moyenne du secteur en Suisse. Le total des recettes publicitaires du groupe, tous secteurs confondus, a baissé de 2%, à 190,7 millions de francs.

Coûts en baisse de 4%

La vente du centre d'impression de Schlieren (ZH) et de l'imprimerie d'Appenzell a par ailleurs entraîné un recul de 26% des recettes dans ce secteur, à 43,8 millions de francs.

Les secteurs restants bouclent sur des ventes en hausse de 6%, à 63,4%. Il s'agit notamment du domaine des conférences et de la plate-forme Architonic, consacrée à l'architecture et au design, récemment acquise.

La baisse des coûts, réalisée en particulier par la vente des deux imprimeries, a atteint 4%. Les charges opérationnelles se montent à 434,8 millions de francs. Ces économies permettent ainsi de compenser en partie le recul des recettes dans l'imprimerie.

A Lucerne et à St-Gall

En ce qui concerne les filiales, le groupe de presse lucernois LZ Medien Holding a vu son bénéfice net augmenter à 8,3 millions de francs l'an dernier, contre 5,4 millions en 2014. Le chiffre d'affaires de l'éditeur du quotidien Neue Luzerner Zeitung a en revanche reculé de 7,7% pour s'établir à 125,3 millions.

En Suisse orientale, l'éditeur st-gallois Tagblatt Medien, qui édite le quotidien St. Galler Tagblatt, a dégagé l'an passé un bénéfice net de 7,2 millions de francs, contre 2,2 millions en 2014. Le chiffre d'affaires de cette entité a en revanche reculé de 16% à 112,5 millions.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!