Russie - Le groupe Yandex rachète des parts d’Uber pour un milliard de dollars
Publié

RussieLe groupe Yandex rachète des parts d’Uber pour un milliard de dollars

Avec ce rachat, le géant de l’internet russe détiendra 71% des parts de l’entreprise Uber. Une option de rachat des 29% restants est possible sur deux ans.

Yandex possède déjà le groupe de voitures autonomes Self-Driving Group.

Yandex possède déjà le groupe de voitures autonomes Self-Driving Group.

AFP

Le géant de l’internet russe Yandex a annoncé mardi le rachat pour un milliard de dollars (plus de 913 millions de francs) de parts d’Uber dans plusieurs de leurs coentreprises, semblant pousser l’américain vers la sortie du marché en ex-URSS. Les transactions seront achevées d’ici à la fin de l’année, précise la compagnie, ajoutant qu’elles se feront «sous forme de liquidités».

Au terme de ce rachat, le groupe russe Yandex va détenir à 100% les entreprises de livraison alimentaire Yandex Eats, Lavka et Delivery ainsi que le groupe de voitures autonomes Self-Driving Group.

Yandex va également passer à 71% des parts dans la co-entreprise de taxis avec l’américain, avec «une option de rachat des 29% restants d’Uber sur une période de deux ans» pour un prix compris entre 1,8 et 2 milliards de dollars.

Le «Google russe»

Surnommé le «Google russe», Yandex est le premier moteur de recherche de Russie et une des grandes réussites économiques du pays des deux dernières décennies.

La société cotée à New York domine le marché de l’internet, des taxis et de la livraison alimentaire en Russie. Sur le plan des taxis, Yandex a fusionné avec Uber en 2018 pour un grand nombre de pays d’ex-URSS, et pousse désormais le géant américain vers la porte.

Depuis le début de la pandémie, ses services de livraison de nourriture se sont par ailleurs envolés, les coursiers à vélo vêtus de jaune étant depuis devenus des figures omniprésentes de la capitale russe. Le service Lavka, qui livre des courses en 15 minutes depuis de petits entrepôts locaux et qui a par ailleurs connu un grand succès en Russie, s’est lancé à Paris en août et a fait des émules à l’étranger.

(AFP)

Votre opinion

1 commentaire