Hockey sur glace - Le HC Ajoie est entré en National League la tête haute

Publié

Hockey sur glaceLe HC Ajoie est entré en National League la tête haute

Ajoie a fait bonne figure pour son retour dans l’élite, malgré un début de match plutôt timide. Face à un jeu biennois perclus d’approximations, il y avait assurément matière à espérer mieux.

par
Julien Boegli
(Porrentruy)
La joie de Hofer et Künzle après le 2-0 biennois.

La joie de Hofer et Künzle après le 2-0 biennois.

Pascal Muller/freshfocus

Bien sûr, au final, il y a un premier revers concédé face au voisin biennois (1-3). Pour ses retrouvailles avec l’élite du hockey 28 ans après, pour son public qui pouvait enfin découvrir cette patinoire rénovée depuis bientôt une année, le HC Ajoie s’est donné les moyens de conclure victorieusement cette rentrée sur la grande scène et n’a par conséquent pas à rougir de ce résultat. Les nouveaux venus du Jura devraient plutôt se sentir frustrés. Durant deux périodes, ils ont fait jeu égal avec leur invité.

Il a fallu attendre la deuxième moitié de match pour que les filets se mettent enfin à trembler. Gaëtan Haas a fêté son retour officiel dans le club de ses débuts en ouvrant la marque au terme d’une rupture conclue alors que son HCB patinait en infériorité numérique (33e).

But immérité

Si ce 0-1 était intervenu lors du tiers initial, il n’y aurait eu personne pour rouspéter parmi les 3325 spectateurs présents. Car durant un quart d’heure, les Seelandais ont généré la quasi totalité des actions menaçantes. Luca Cunti a d’abord trouvé la mitaine de Tim Wolf (1re) puis sa jambière (15e). Toni Rajala (4e) et Mike Kunzle (7e) ont eux aussi buté sur une partie de l’équipement d’un gardien ajoulot qui s’est d’emblée sublimé.

Mais dans ce tiers intermédiaire, à ce moment-là, ce but est apparu immérité. Car Ajoie était devenu l’équipe la plus dominante. Il n’a d’ailleurs manqué qu’un poil à Mathias Joggi pour égaliser à la 22e minute (tir sur le poteau). Courageux, les Jurassiens n’ont pas abdiqué, malgré le numéro 2 signé Fabio Hofer, similaire au premier dans sa conception – en contre – mais pas dans son exécution (37e).

La réduction du score du défenseur Daniel Eigenmann juste après, d’une lourde frappe prise de la ligne bleue, a été l’ingrédient qui a amené cette impulsion supplémentaire lors d’une fin de partie sans autres nouvelles réussites, malgré une dernière minute et demie passée avec deux Ajoulots de plus sur la glace. C’est Mike Künzle qui a finalement conclu la soirée dans la cage vide.

Ajoie – Bienne 1-3 (0-0 1-2 0-1)

Raiffeisen Arena. 3325 spectateurs. Arbitres: MM. Hebeisen, Fluri, Burgy et Stalder.

Buts: 33e Haas (4 contre 5!) 0-1, 37e Hofer (Künzle) 0-2, 39e Eigenmann (Leduc) 1-2, 60 (59’58) Künzle (à 4 contre 6, dans la cage vide) 1-3.

Ajoie: Wolf; Leduc, Eigenmann; Rouiller, Hauert; Birbaum, Heughebaert; Schnegg; Hazen, Devos, Schmutz; Asselin, Frossard, Joggi; Rohrbach, Romanenghi, Huber; Frei, Ness, Bogdanoff; Macquat. Entraîneur: Sheehan.

Bienne: van Pottelberghe; Rathgeb, Lööv; Yakovenko, Grossmann; Fey, Forster; Stämpfli; Hischier, Haas, Rajala; Brunner, Cunti, Künzle; Kessler, Sallinen, Hofer; Kohler, Froidevaux, Tanner; Schläpfer. Entraîneur: Törmänen.

Notes: Ajoie sans Pouilly (blessé), mais avec Stéphane Heughebaert (prêt en licence B d’Olten). Bienne sans Hügli (blessé) ni Schneeberger (surnuméraire). Tir sur le poteau: Joggi (22e) et sur la transversale de Fey (50e). Ajoie joue sans gardien de (58’19 à 59’58).

Pénalités: 3 x 2’ contre Ajoie, 7 x 2’ contre Bienne.

Ton opinion