Hockey sur glace: Le HCB avait besoin d'un coup de pouce, il a été servi

Actualisé

Hockey sur glaceLe HCB avait besoin d'un coup de pouce, il a été servi

Vainqueur 3-4 à Lugano, le HC Bienne a enfin gagné après quatre défaites de rang. Damien Brunner, auteur d'un hat trick, a été immense.

par
Cyrill Pasche Lugano

C'était le genre de match que Lugano aurait facilement dû remporter. Après 20 minutes de jeu, les Bianconeri avaient en face d'eux une équipe seelandaise complètement désorientée, K.O. debout après deux buts encaissés à chaque fois suite à un engagement perdu en zone défensive et une mauvaise couverture défensive devant les filets gardés par Jonas Hiller.

A cet instant de la soirée, le HC Bienne, déjà battu lors de ses quatre dernières sorties et privé de son moteur, le centre québécois Marc-Antoine Pouliot, était bon pour la casse. Pas de jeu, pas de vie surtout, que ce soit sur la glace ou sur le banc. Il suffit parfois de peu de choses pour qu'une équipe revienne de nulle part. Le coup de pouce, cette fois-ci, est venu directement du camp adverse. Lugano a changé de style dès les premiers coups de patin de la deuxième période. Pour quelle raison? Il aurait fallu poser la question au coach, Greg Ireland. Mais le Canadien doit avoir d'autres soucis maintenant que son équipe vient de passer sous la barre (10e).

Le jeu s'est durci

Sans doute que les consignes ont changé durant la première pauses: ses hommes, en tout cas, ont cru bon de durcir le jeu et de se mettre à chercher des embrouilles. Maxim Lapierre a décidé d'endosser son rôle de «vilain» plus que celui de joueur décisif. Ses coéquipiers ont suivi leur leader québécois. Lugano a pris des pénalités évitables, et a perdu son rythme. Le HC Bienne, amorphe jusque-là, s'est réveillé. A quoi bon secouer une équipe qui dort profondément?

Le HC Bienne avait juste besoin d'un coup de pouce, d'une piqûre de rappel. De 2-0, la marque est passée à 2-3 en faveur du HCB. Damien Brunner, l'ex joueur d'un HC Lugano qu'il a quitté l'été dernier, a été immense. Le Zurichois avait été bon jusqu'ici depuis son arrivée à Bienne (13 buts), mais il a choisi son grand moment et a frappé au moment de la saison où son équipe avait le plus besoin de lui. Trois buts consécutifs, un coup du chapeau naturel (39e, 40e et 59e). Un chef d'œuvre. Le gardien Jonas Hiller s'est chargé du reste. Lui-aussi a été grandiose devant ses filets.

Cette victoire est de celles qui remettent une équipe sur les bons rails et lui redonnent un moral. Elle tombe à pic pour les Biennois, toujours solidement installés dans le trio de tête, avant de recevoir Zurich samedi soir.

Lugano – Bienne 3-4 (2-0 0-3 1-1)

Cornèr Arena. 6031 spectateurs. Arbitres: MM. Wiegand, Oggier, Castelli et Wüst.

Buts:13e Bürgler (Lapierre) 1-0, 19e Haapala (Chorney) 2-0, 26e Hügli (Brunner/ 5 c 4) 2-1, 39e Brunner (Rajala/ 5 c 4) 2-2, 40e (39'40) Brunner (Pedretti) 2-3, 59e Brunner 2-4, 60e (59'49) Fazzini (6 c 5) 3-4.

Lugano:Merzlikins; Chiesa, Chorney; Ulmer, Wellinger; Loeffel, Riva; Ronchetti, Jecker; Walker, Lajunen, Jörg; Fazzini, Lapierre, Morini; Haapala, Sannitz, Hofmann; Bürgler, Romanenghi, Reuille. Entraîneur: Ireland.

Bienne:Hiller; Egli, Salmela; Kreis, Sataric; Moser, Maurer; Brunner, Fuchs, Earl; Riat, Diem, Rajala; Schmutz, Tschantré, Hügli; Pedretti, Tanner, Künzle; Neuenschwander. Entraîneur: Törmänen.

Notes:Lugano sans Bertaggia, Cunti, Sartori (blessés), Vauclair (malade) ni Klasen (surnuméraire). Bienne sans Dufner, Fey, Forster, Lüthi ni Pouliot (blessés). Temps mort demandé par Lugano (60e). Lugano sort son gardien au profit d'un sixième joueur de champ (de 58'32 à 59'49).

Pénalités:5 x 2' + 1 x 10' (Sannitz) contre Lugano, 4 x 2' contre Bienne.

Ton opinion