Hockey sur glace: Le HCC ne s’arrête plus de gagner et vise la première place

Publié

Hockey sur glaceLe HCC ne s’arrête plus de gagner et vise la première place

La Chaux-de-Fonds campe sur dix victoires de rang avant de se déplacer à Sierre ce mardi soir. L’entraîneur Louis Matte revient sur cette période faste à l’approche des play-off.

par
Ruben Steiger
Le HCC a remporté ses dix derniers matches.

Le HCC a remporté ses dix derniers matches.

Pascal Muller/freshfocus

20 décembre 2022. C’est la date de la dernière défaite du HC La Chaux-de-Fonds sur la glace d’Olten, son principal adversaire direct. Depuis, les Abeilles ont aligné 10 succès pour un total de 29 points récoltés sur 30. Cette incroyable série leur a permis de fondre sur les Soleurois. Avec seulement trois unités de retard à cinq journées de la fin de la saison régulière, l’espoir de terminer premier est de retour.

La formation dirigée par Louis Matte, victorieuse de 19 de ses 22 derniers matches, est tout simplement la meilleure de Swiss League à l’heure actuelle. «Avant la saison, on savait qu’on était des outsiders derrière les deux gros budgets que sont Olten et Viège. J’étais persuadé qu’on avait un coup à jouer et qu’on pouvait performer», glisse l’entraîneur.

Louis Matte réussit, pour le moment, ses débuts à la bande du HCC.

Louis Matte réussit, pour le moment, ses débuts à la bande du HCC.

Pascal Muller/freshfocus

Une puissance offensive de feu

Plusieurs raisons expliquent la période faste des Neuchâtelois. Une défense hermétique, des gardiens décisifs, des situations spéciales parmi les plus efficaces de la ligue et surtout une force de frappe offensive impressionnante. Les 176 buts marqués en 40 sorties sont là pour le témoigner. «Je bénéficie d’un contingent offensif de qualité. Les quatre lignes peuvent marquer, ce qui me permet de bien répartir les temps de jeu», apprécie Louis Matte.

Toms Andersons, le Letton à licence suisse, et Oliver Achermann, Autrichien à licence suisse, sont d’ailleurs les deux meilleurs compteurs de la ligue avec 57 et 52 points. «Ils font toute une saison. On peut aussi s’appuyer sur un joueur comme Kay Schweri qui peut diriger un jeu de puissance grâce à ses habiletés techniques incroyables», souligne l’ancien entraîneur assistant du GSHC.

«J’ai senti un déclic le 25 octobre contre Langenthal. On perdait 1-4 à la mi-match, on avait perdu quelques joueurs pendant la rencontre et on a fini par s’imposer 8-5.»

Louis Matte, entraîneur du HCC.

Une profondeur offensive bienvenue tant le HCC n’a pas été épargné par les blessures, notamment au niveau de son contingent étranger. Quatre licences ont déjà été utilisées: Sondre Olden et Kyle Topping, les deux mercenaires initialement mis sous contrat, ainsi que Sébastian Bengtsson et Olavi Vauhkonen.

Confiance décuplée

«J’ai divisé le championnat selon les cinq rondes et je voulais une progression à chaque palier. On a commencé moyennement avec 16 points sur 27, mais on a pris 21,20 et 24 points sur les trois tours suivants», explique Louis Matte.

Les joueurs du HCC évoluent en pleine confiance.

Les joueurs du HCC évoluent en pleine confiance.

Pascal Muller/freshfocus

Cette méthode porte ses fruits et a été acceptée par un groupe dont la confiance a atteint son paroxysme. Le large succès de samedi contre Thurgovie (8-1) ou la remontée contre GCK Lions le 14 janvier sont là pour le prouver. «J’ai senti un déclic le 25 octobre contre Langenthal. On perdait 1-4 à la mi-match, on avait perdu quelques joueurs pendant la rencontre et on a fini par s’imposer 8-5», se remémore-t-il.

Un public en hausse

La jouerie, la bonne attitude de l’équipe et les résultats ont eu une incidence sur la fréquentation de la patinoire des Mélèzes. La moyenne de spectateurs s’établit à 2349 après 21 duels à domicile. Le HCC n’avait pas connu un tel engouement depuis l’exercice 2012-2013 (ndlr: 2529 spectateurs).

Les fans des Abeilles se mettent même à rêver d’un titre et d’un barrage contre le dernier de National League. Pour Louis Matte, même si le club est candidat à la promotion, il s’agit de se concentrer avant tout sur le quart de finale des play-off. «L’appétit vient en mangeant mais on devra se méfier. Avec Olten, nous serons les deux équipes à battre en séries.»

Avant cette échéance, il reste néanmoins cinq journées à La Chaux-de-Fonds pour piquer le premier rang aux Soleurois et accroître son invincibilité. Le sprint final débute ce mardi soir à Sierre.

Ton opinion