Publié

HumanitaireLe HCR appelle à accueillir plus de réfugiés syriens

Face à l'afflux de réfugiés syriens, le Haut Commissariat de l'ONU lance un appel à la solidarité aux pays européens.

Depuis mars 2011 et jusqu'en mai 2014, 123'600 Syriens ont demandé l'asile dans un pays d'Europe.

Depuis mars 2011 et jusqu'en mai 2014, 123'600 Syriens ont demandé l'asile dans un pays d'Europe.

Keystone

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) appelle les pays européens à accueillir plus de réfugiés syriens en facilitant notamment les procédures administratives. La Suisse s'est elle engagée à en recevoir 500 sur trois ans.

Le HCR, dans un rapport diffusé vendredi, «appelle instamment les Etats d'assurer l'accès à leur territoire, avec des procédures d'asiles équitables et efficaces, à fournir des conditions de réception adéquates et de prendre d'autres mesures qui peuvent fournir protection et sécurité pour les réfugiés fuyant le conflit en Syrie».

Depuis le début du conflit en mars 2011 et jusqu'en mai 2014, 123'600 Syriens ont demandé l'asile dans un pays d'Europe (Turquie non comptabilisée), ce qui représente seulement 4 % des réfugiés qui ont fui la Syrie et dont le nombre est évalué 2,9 millions, selon ce rapport. Au total 31'817 Syriens ont reçu une réponse positive sur cette période, a précisé la porte-parole du HCR, Melissa Fleming.

La mer: une première étape

Le nombre de Syriens arrivant en Europe par la mer a fortement augmenté en 2013. Ils constituent désormais une des principales nationalités parmi ceux qui sont sauvés en mer, indique l'agence de l'ONU. L'Italie en a recueilli 11'307 en 2013.

Beaucoup de Syriens cherchent à se rendre en Europe en route vers d'autres pays, relève le HCR. Il dénonce aussi les refoulements de réfugiés syriens, citant des cas en Bulgarie, Chypre, Grèce, Espagne, Albanie, Montenegro, Fédération de Russie, Serbie et Ukraine.

Les demandes se concentrent sur quelques pays. Au total, 56 % concernent la Suède et l'Allemagne et 70 % sont adressées à cinq pays: Suède, Allemagne, Bulgarie, Suisse et Pays-Bas. La Suisse s'est elle engagée à recevoir 500 réfugiés syriens sur trois ans.

Par ailleurs, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a précisé vendredi avoir aidé durant le mois de juin, en collaboration avec le Croissant-Rouge arabe syrien, plus de 450'000 personnes, dont 160'000 personnes déplacées dans les villes côtières de Tartous et Lattaquié.

Soutien de la Suisse

Vendredi également, la Suisse a salué la nomination de Staffan de Mistura au poste de médiateur de l«ONU pour la Syrie, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Par ailleurs, Berne réitère son soutien à une résolution politique du conflit en Syrie. La Suisse demande à toutes les parties au conflit à faire cesser sans délai la violence contre la population civile et à assurer aux organisations humanitaires un accès rapide et sans entraves aux victimes civiles du conflit.

(ats)

Votre opinion