Actualisé

Proche-OrientLe Hezbollah calme le jeu face à Israël

Le mouvement chiite libanais a fait savoir dans un message confirmé par Israël qu'il n'avait pas l'intention de poursuivre cette nouvelle escalade de la violence.

Nouvelle escalade de violences au Proche-Orient. Ici sur la photo, un soldat israélien près de la frontière israélo-libanaise.

Nouvelle escalade de violences au Proche-Orient. Ici sur la photo, un soldat israélien près de la frontière israélo-libanaise.

Keystone

Au lendemain de l'attaque d'un convoi israélien, le mouvement chiite libanais a fait savoir à Israël qu'il n'avait pas l'intention de poursuivre cette nouvelle escalade de la violence.

Mercredi matin, le Hezbollah libanais avait lancé des missiles sur un convoi de militaires israéliens à proximité de la frontière avec le Liban, faisant au moins deux morts et plusieurs blessés.

«C'est exact, nous avons reçu un message», a confirmé le ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon. Il a expliqué qu'Israël avait reçu ce message par l'intermédiaire de soldats de l'ONU en poste au Liban. A Beyrouth, aucun responsable du Hezbollah n'était disponible pour commenter cette information.

Forces israéliennes en alerte

«Je ne peux pas dire si les événements sont derrière nous», a encore dit Moshe Yaalon sur une radio. «Les forces de défense d'Israël resteront préparées et prêtes jusqu'au retour du calme dans la zone.»

Les attaques de mercredi matin contre l'armée israélienne sont des représailles à une vingtaine d'obus tirés depuis Israël qui se sont abattus dans le sud du Liban. Un soldat espagnol de la Force intérimaire des Nations-Unies au Liban (Finul) a été tué lors de ces bombardements.

(ats)

Votre opinion