Publié

Energie alternativeLe Japon présente la moto qui carbure aux déjections

Le constructeur «Toto» a développé un véhicule, la «popocyclette», qui roule grâce au biogaz dégagé par les selles, promis, animales. Elle ne sera pas commercialisée.

Malgré son apparence et le rouleau de papier toilette géant, la conductrice ne fournit pas elle-même le carburant. C'est le biogaz récupéré par le constructeur qui fait avancer l'engin.

Malgré son apparence et le rouleau de papier toilette géant, la conductrice ne fournit pas elle-même le carburant. C'est le biogaz récupéré par le constructeur qui fait avancer l'engin.

AFP

En ces temps d'essence chère, un fabricant japonais de toilettes a présenté mercredi un modèle de moto révolutionnaire qui fonctionne avec un carburant gratuit et inépuisable: les excréments.

En montant sur l'engin à trois roues pour une démonstration dans la banlieue de Tokyo, une jolie hôtesse du constructeur Toto s'est empressée de dire que ce n'était pas le motard qui fournissait ledit carburant. «Le biogaz utilisé par le véhicule provient de déjections animales et de boues d'épuration», a tenu à préciser Kenji Fujita, un porte-parole de la compagnie, inventrice notamment des toilettes chauffantes.

Le doute quant à la provenance du carburant était toutefois permis car Toto a remplacé la selle traditionnelle de sa «popocyclette» par un véritable siège de toilette. A l'arrière du véhicule: un énorme réservoir surmonté, pour la décoration, d'un tout aussi énorme rouleau de papier toilette. Selon la firme, cette «moto-crotte» d'un nouveau genre a une autonomie d'environ 300 kilomètres.

Inutile en tout cas de se demander comment faire le plein, car ce prototype ne sera jamais commercialisé: «Nous espérons simplement avec ce prototype mettre en avant notre souci écologique à travers nos divers produits moins gourmands en eau, comme les toilettes ou les douches», a poursuivi le porte-parole.

(AFP)

Votre opinion