Publié

FukushimaLe Japon va faire redémarrer une centrale nucléaire

Après la suspension de tous les réacteurs de l'archipel après la catastrophe de Fukushima en mars 2011, l'autorité japonaise de régulation nucléaire a donné le feu vert au redémarrage de deux réacteurs de la centrale de Sendai.

Les observateurs estiment que les réacteurs Sendai 1 et 2 pourraient être remis en exploitation vers décembre.

Les observateurs estiment que les réacteurs Sendai 1 et 2 pourraient être remis en exploitation vers décembre.

ARCHIVES, Keystone

L'autorité japonaise de régulation nucléaire a donné mercredi 10 septembre son feu vert au redémarrage des deux réacteurs de la centrale atomique de Sendai.

Tous les réacteurs de l'archipel - 48 sans compter les six saccagés de Fukushima - sont actuellement à l'arrêt.

Il s'agit de la première décision d'importance du régulateur depuis sa création dans la foulée du séisme et du tsunami, qui ont entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima en mars 2011.

Les 48 réacteurs nucléaires de l'archipel ont été peu à peu mis hors service face à l'opposition de la population à l'énergie atomique déclenchée par la catastrophe.

Les unités Sendai 1 et 2, exploitées par Kyushu Electric Power, ont bénéficié d'un traitement prioritaire, car le dossier était jugé plus simple à étudier que celui d'autres réacteurs.

Encore quelques examens

L'autorité se borne toutefois à dire si les installations sont techniquement sûres. Il reste encore quelques examens techniques des travaux envisagés et équipements. Il revient ensuite aux dirigeants politiques locaux et nationaux d'autoriser leur redémarrage.

Les observateurs estiment que les réacteurs Sendai 1 et 2 pourraient être remis en exploitation vers décembre.

Le gouvernement de droite du premier ministre Shinzo Abe a demandé que les réacteurs ayant reçu le label de sécurité de l'autorité de régulation nucléaire soient remis en service pour réduire la dépendance du Japon au fuel importé, dont la facture est élevée.

(ats)

Votre opinion