Etats-Unis: Le jeune texan à l'horloge bricolée va changer d'école
Publié

Etats-UnisLe jeune texan à l'horloge bricolée va changer d'école

L'adolescent musulman devenu une star sur internet après avoir fabriqué un appareil que la police avait pris pour une bombe factice va changer d'école.

Ahmed Mohamed avec son père lors d'une conférence de presse.

Ahmed Mohamed avec son père lors d'une conférence de presse.

AFP

Ahmed Mohamed, 14 ans, avait été arrêté sans ménagement dans sa classe, menotté et interrogé durant plusieurs heures par la police après avoir apporté à son école d'Irving, en banlieue de Dallas (sud) son horloge bricolée qu'il voulait montrer à son professeur de technologie. Il a par la suite été suspendu plusieurs jours par son établissement, le lycée MacArthur.

Cette méprise du proviseur de l'école et de la police avait créé un vaste mouvement de sympathie pour le jeune homme, que le président Barack Obama a même invité à la Maison Blanche: «Belle horloge, Ahmed. Tu veux l'apporter à la Maison Blanche?», avait tweeté Barack Obama. «Nous devrions inciter plus d'enfants comme toi à aimer les sciences. C'est ce qui fait la grandeur de l'Amérique». Ahmed Mohamed et ses deux frère et soeur vont être retirés de leur école, a indiqué leur père, Mohamed Alhassan Mohamed, au «Dallas Morning News» mardi. «Ces enfants ne seront pas heureux ici», a-t-il dit.

Famille chamboulée

La notoriété soudaine du jeune Ahmed a un peu chamboulé sa famille. L'inventeur en herbe ne dort plus bien et n'a plus d'appétit, a encore déploré son père: «Cela a déchiré la famille et nous sommes tous un peu perdus». Beaucoup d'écoles ont proposé de l'accueillir, mais son père ne veut pas presser sa décision. La famille va dans un premier temps s'envoler pour New York mercredi où elle va rencontrer des dignitaires en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.

Fils d'immigrants soudanais, Ahmed Mohamed adorait le club de robotique de son collège et il espérait en trouver l'équivalent en entrant au lycée. «J'ai construit une horloge pour impressionner mes professeurs mais quand je l'ai montrée ils ont pensé que c'était une menace pour eux», avait raconté le jeune homme la semaine passée. Le chef de la police locale avait insisté sur le fait que son ethnie n'avait pas joué dans son arrestation.

Outre une invitation à la Maison Blanche, où il se rendra à l'occasion de la nuit de l'astronomie, le jeune homme a aussi été convié à la prestigieuse université technologique du MIT, s'est vu offrir un stage chez Twitter et a été invité par la Nasa, par Google ou encore par le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg.

(AFP)

Votre opinion