Le jour où Javier Bardem s’est déguisé en James Bond girl
Publié

ComplicesLe jour où Javier Bardem s’est déguisé en James Bond Girl

L’acteur espagnol et Daniel Craig ont partagé quelques souvenirs. Notamment, la fois où Bardem a surgi d’un gâteau pour un des anniversaires de l’ex-interprète de 007.

par
JChC
Daniel Craig et Javier Bardem, d’acteur à acteur, dans un duplex vidéo organisé par «Variety».

Daniel Craig et Javier Bardem, d’acteur à acteur, dans un duplex vidéo organisé par «Variety».

DR

Javier Bardem et Daniel Craig partagent une amitié née sur le plateau de «Skyfall». La scène de l’ascenseur où Raoul Silva, le méchant du film, se présente à l’agent 007 entravé sur une chaise reste encore dans toutes les mémoires, les deux larrons retranscrivant à la perfection la tension homoérotique de la rencontre voulue par le scénario.

Leur complicité est depuis restée alerte. La preuve, les deux comédiens ont tout dernièrement accepté de se prêter à l’exercice d’échange de souvenirs sous la houlette de «Variety» qui a organisé un duplex vidéo. Au cours de ce dialogue marabout de ficelle, Javier Bardem a confessé avoir participé à l’un des anniversaires de Daniel Craig de la plus originale des manières. L’acteur espagnol s’était outrageusement déguisé et avait surgi du gâteau géant, comme le veut une tradition tout anglo-saxonne. «J’étais supposé être la James Bond girl, cette nuit. Et bon Dieu je l’étais», a détaillé le comédien.

A la sauce Marilyn Monroe

Plus loin dans l’échange, Javier Bardem confirme cependant n’être pas coutumier de ce type d’extravagances, notamment de ne pas être expert dans l’art de pousser la chansonnette. Il a pourtant dû le faire dans «Being the Ricardos», actuellement visible sur «Prime Video», film dans lequel l’acteur incarne le mari musicien de Lucille Ball, star du soap opera dans les années 50. Sur le plateau, «J’ai susurré «Happy Birthday to you», ma meilleure incarnation de Marilyn Monroe. Quand ils m’ont dit que je devais chanter (devant la caméra, ndlr), je leur ai demandé de me confirmer que c’était bien ce qu’ils voulaient. Et puis j’ai tenté le coup». Le résultat? Une séquence musicale magnifique dans laquelle Javier Bardem se montre contre toute attente parfaitement à son aise, ce qui lui vaudra peut-être d’être gratifié d’un Oscar.

C’est fou ce que les gâteaux d’anniversaire géants fourrés à la drag queen peuvent faire.

Votre opinion