«Il y a un an: le (semi)confinement»: Le jour où l’Euro a été reporté d’une année
Publié

«Il y a un an: le (semi)confinement»Le jour où l’Euro a été reporté d’une année

Le 17 mars 2020: coup de massue pour ceux qui pensaient qu’après quelques semaines sous cloche ils passeraient un été festif.

par
Laurent Flückiger
La grande compétition de football aurait dû se dérouler du 12 juin au 12 juillet 2020 dans 12 villes de 12 pays.

La grande compétition de football aurait dû se dérouler du 12 juin au 12 juillet 2020 dans 12 villes de 12 pays.

AFP via Getty Images

Le mardi 17 mars 2020, les Suisses découvrent un pays quasi à l’arrêt. Il faut tenir bon. Alain Berset n’a pas encore parlé de «marathon» et nous avons la perspective réjouissante d’une réouverture pour fin avril. Mais en début d’après-midi tombe une nouvelle qui met un gros coup au moral: l’UEFA annonce son choix de repousser l’Euro d’un an.

Beaucoup comprennent que le fait qu’il n’y ait pas cet événement majeur du sport au début de l’été signifie que la crise sera plus longue qu’ils l’imaginaient. La belle saison ne sera pas meilleure que le printemps, le championnat d’Europe de football ne permettra même pas de se changer les idées durant un mois. Les rassemblements dans les fans zones, les bières sur les terrasses des bars diffusant la compétition, n’en parlons pas.

Il y a aussi une conséquence malheureuse: il n’y aura pas de cartes Panini à collectionner cette année. Pas d’écusson, pas de carton. Jusqu’à ce que la société italienne estime qu’elle ne pouvait pas crever au poteau. Elle lancera finalement deux mois plus tard une série de 568 vignettes, «une collection inédite d’une compétition qui n’aura pas lieu». Sans grand succès.

Les amateurs de sport étaient peut-être passés à autre chose. Le même jour du report de l’Euro, PornHub, un des leaders des plates-formes de vidéos X, annonçait offrir une période d’abonnement premium aux résidents de plusieurs pays européens.

Jeudi 18 mars, dans notre série «Il y a un an: le (semi)confinement», retrouvez notre prochain épisode: «Les concerts au balcon réchauffent les cœurs».

Votre opinion