Russie : Le journal russe «Novaïa Gazeta» dit subir une «attaque chimique»
Publié

Russie Le journal russe «Novaïa Gazeta» dit subir une «attaque chimique»

Symbole de la presse indépendante dans le pays, le journal d’investigation a déclaré lundi, qu’une substance chimique avait été déversée à l’entrée de sa rédaction.

Novaïa Gazeta  reçoit le prix du meilleur média par Reporters sans frontières, le 12 décembre 2006, à Paris. Le journaliste russe Alexander Mineev serre la main de l’ancien président de RSF, Fernando Castello.

Novaïa Gazeta reçoit le prix du meilleur média par Reporters sans frontières, le 12 décembre 2006, à Paris. Le journaliste russe Alexander Mineev serre la main de l’ancien président de RSF, Fernando Castello.

AFP

Le journal d’investigation russe «Novaïa Gazeta» a déclaré lundi, qu’une substance chimique inconnue avait été déversée à l’entrée de sa rédaction à Moscou, l’un des symboles de la presse indépendante en Russie.

«L’immeuble où se trouve notre rédaction a subi ce matin une attaque chimique. Nous ne pouvons pas circuler entre les étages ou aller dans la rue», a dit dans un communiqué le rédacteur en chef du journal, Dmitri Mouratov, ajoutant que la substance en question était analysée actuellement par les forces de l’ordre, notamment les services de sécurité russe (FSB). «Nous avons évacué les personnes allergiques, le travail continue», a poursuivi Dmitri Mouratov.

Cet incident intervient alors que trois ONG ont porté plainte lundi en Russie contre des mercenaires présumés de l’organisation «Wagner» pour le meurtre d’un Syrien en 2017. Ces accusations, rappelle le rédacteur en chef du journal, se basent sur des révélations faites en 2019 par «Novaïa Gazeta», qui avait publié une enquête sur cet assassinat ultraviolent, images à l’appui.

(AFP)

Votre opinion