Actualisé 07.02.2016 à 07:55

Le jugement sur le violeur aux somnifères suscite la polémique

Justice

Le Tribunal fédéral a annulé la décision d'interner à vie Markus Wenger, qui a violé 27 femmes après les avoir endormies.

par
Camille Krafft
Markus Wenger, «le violeur aux somnifères», ici lors de son arrivée au Tribunal de Bâle en juillet 2013.

Markus Wenger, «le violeur aux somnifères», ici lors de son arrivée au Tribunal de Bâle en juillet 2013.

STEFAN BOHRER

La presse alémanique l'a surnommé le «violeur aux somnifères». Condamné à l'internement à vie en 2013 pour le viol de deux de ses 27 victimes, Markus Wenger a fait appel et le Tribunal fédéral lui a donné raison.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!