Economie – Le Jura est champion des sociétés fantômes
Publié

EconomieLe Jura est champion des sociétés fantômes

En Suisse, plus de 200 000 sociétés inactives sont inscrites au registre du commerce. Le canton du Jura présente le pourcentage le plus élevé de ces entreprises.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

VQH

Il existe exactement 202’115 sociétés fantômes en Suisse, soit 29,3% de toutes les entreprises inscrites au registre du commerce. Une étude de la société CRIF, spécialisée dans les services d’information pour les entreprises et les particuliers, montre qu’en chiffres absolus, la plupart des sociétés fantômes sont domiciliées dans le canton de Zurich (34’419), suivi par ceux de Vaud (20’095) et de Berne (18’468).

Par rapport à la totalité des entreprises inscrites, le canton du Jura compte le pourcentage le plus élevé de sociétés fantômes qui s’établit à 37%. Le canton du Tessin compte le moins de sociétés inactives avec 24,2%.

Pas de crédit en cours ni d’achat

L’activité économique de toutes les entreprises de plus de 18 mois a été prise en compte dans l’enquête. Les entreprises qui ne présentent pas de demandes de crédit, n’achètent pas de biens ni de services ou ne publient pas de modifications dans la Feuille officielle suisse du commerce, rentrent dans la définition de sociétés fantômes. La date de référence de l’enquête est le 13 octobre 2021.

Majorité de raisons individuelles

Par secteur, celui des «activités spécialisées, scientifiques et techniques» rassemble la majeure partie des sociétés fantômes (40’968). Il s’agit notamment d’entreprises qui proposent des services de conseil fiscal, d’audit ou de conseil aux entreprises. Viennent ensuite les branches du commerce et réparation d’automobiles et de motocycles (33’045) et les autres services (14’845).

Au niveau des formes juridiques des entreprises, l’image suivante se dégage: les sociétés fantômes les plus courantes sont des raisons individuelles avec plus de 50% des entreprises enregistrées inactives. Les sociétés en nom collectif suivent à hauteur de 42,7% et les fondations à 29,8%. Les sociétés anonymes sont les moins inactives (14,1%).

(Comm/JBA)

Votre opinion

12 commentaires