Coronavirus: Le Jura veut renforcer le traçage dans les restaurants
Publié

CoronavirusLe Jura veut renforcer le traçage dans les restaurants

Le gouvernement jurassien souhaite instaurer de nouvelles mesures pour la collecte des coordonnées dans les restaurants suite à treize dénonciations pénales concernant des établissements qui ne respectaient pas les mesures de sécurité sanitaire liées au Covid-19.

Le plan de protection des restaurants sera renforcé dans le canton du Jura.

Le plan de protection des restaurants sera renforcé dans le canton du Jura.

KEYSTONE

Le canton du Jura renforce le traçage dans les établissements publics dans sa lutte contre la propagation de la pandémie de Covid-19. Il veut éviter tout nouveau blocage de l’économie et de la société face à l’évolution incertaine de la situation.

En renforçant de façon ciblée le traçage, le Gouvernement jurassien répond à pas moins de treize dénonciations pénales survenues tout récemment dans des cafés-restaurants qui ne respectaient pas les mesures sanitaires. Une réponse qui tombera dans une semaine, dès le 25 septembre, a indiqué l’exécutif cantonal vendredi à Delémont.

Le plan de protection des restaurants sera renforcé en conséquence. Il devra notamment prévoir la collecte des coordonnées d’une personne par table ou par groupe de personnes. Et ce même si la distance de 1,5 mètre entre les tables est respectée ou si une paroi de séparation entre les tables est installée.

Chaque client à identifier

Dans les lieux où les clients peuvent consommer debout, un dispositif d’identification de chaque client devra désormais être utilisé, a précisé le gouvernement par les voix de Martial Courtet, son président, et de Jacques Gerber, en charge de la santé.

Le téléchargement d’applications disponibles de manière gratuite est recommandé (Swiss Night Pass et Eat’s Me, par exemple). Une attention particulière sera désormais attendue pour garantir une meilleure protection des données. Les listes en libre-service avec les coordonnées de tous les clients ne seront plus autorisées.

Les données de traçage devront quant à elles être conservées quatorze jours et être ensuite détruites. Globalement, La situation apparaît pour l’heure toujours sous contrôle dans le canton du Jura, avec toutefois une vingtaine de nouveaux cas enregistrés durant la première quinzaine de septembre.

Grands événements

Deux personnes sont actuellement hospitalisées en médecine interne, en raison du Covid-19. De plus, le cas positif d’une éducatrice de crèche de la vallée de Delémont vient d’entraîner la mise en quarantaine de cinq éducatrices, de deux apprenties/stagiaires et de 69 enfants, dont la moitié est scolarisée.

Au-delà, à l’instar du canton de Fribourg lundi, le Gouvernement jurassien a présenté la procédure à suivre pour les manifestations de plus de 1000 personnes, à partir du 1er octobre. Elle concerne en premier lieu le club de hockey sur glace évoluant en Swiss League d’Ajoie et les clubs d’autres sports actifs dans des championnats nationaux.

(ATS/NXP)

Votre opinion