Suisse: Le KOF voit des tendances moroses en janvier
Publié

SuisseLe KOF voit des tendances moroses en janvier

Le baromètre conjoncturel du KOF dessine un panorama inquiétant de l’économie helvétique en janvier, avec une chute marquée par rapport au mois précédent.

par
Comm/smk
Le prix de la pandémie de coronavirus ne manque pas d’inquiéter les économistes.

Le prix de la pandémie de coronavirus ne manque pas d’inquiéter les économistes.

afp

Le baromètre conjoncturel du KOF a fortement baissé en janvier en raison de l’impact de la pandémie de coronavirus. Pour la première fois depuis juillet de l’année dernière, il se situe au-dessous de sa moyenne à long terme, explique vendredi le Centre d’études conjoncturelles (KOF) de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Le baromètre a chuté pour la première fois depuis juillet 2020 au-dessous de sa moyenne à long terme de 100 points. Il s‘affiche désormais à 96,5 points, en baisse de 7,6 points par rapport au mois précédent.

Le KOF attribue ce recul à l’hôtellerie et aux autres services. Les perspectives de l’industrie de transformation, des services financiers et assurantiels ainsi que de la consommation privée sont également moins favorables que par le passé, ajoute le centre d’études conjoncturelles.

L’industrie de transformation et le bâtiment ne sont guère mieux lotis. L’achat de produits intermédiaires, la situation des affaires, les possibilités d’exportation, les commandes en cours et la production montrent des signes d’affaiblissement. L’électrotechnique, la métallurgie et le textile ainsi que le secteur du papier en particulier ressentent un vent contraire plus vigoureux.

Certains domaines ont toutefois évolué positivement. Il s’agit notamment de la construction mécanique, de l’industrie du bois, du verre, de la pierre et de la terre, et des fabricants de produits alimentaires et de boissons.

Votre opinion