Espace – Le lancement du télescope James Webb confirmé pour le 24 décembre
Publié

EspaceLe lancement du télescope James Webb confirmé pour le 24 décembre

D’abord prévu pour le 22 décembre, le lancement du télescope James Webb aura finalement lieu la veille de Noël. Il doit explorer avec une précision inégalée toutes les phases du cosmos.

Le télescope James Webb est un véritable bijou d’ingénierie.

Le télescope James Webb est un véritable bijou d’ingénierie.

REUTERS

La date de lancement du télescope spatial James Webb (JWST) par une fusée Ariane 5, reportée à plusieurs reprises, a été confirmée, ce samedi, pour le 24 décembre par la Nasa et Arianespace. «Le télescope spatial James Webb est confirmé pour une date cible de lancement le 24 décembre à 9h20 heure de Kourou (13h20 en Suisse)», a tweeté Arianespace.

Bijou d’ingénierie ultracomplexe, le JWST sera le plus grand et le plus puissant jamais envoyé dans l’espace. Il a été construit aux États-Unis, sous la direction de la Nasa, et incorpore des instruments des agences spatiales européenne et canadienne.

Problèmes mineurs

Son lancement depuis la base de Kourou (Guyane), où il est arrivé en octobre, depuis la Californie, a été reporté à deux reprises à la suite de problèmes mineurs. La Nasa et Arianespace voulaient exclure tout risque lié au lancement de l’instrument, développé depuis plus de 20 ans pour un coût avoisinant les dix milliards de dollars.

Les équipes conjointes de la Nasa et d’Arianespace «ont procédé avec succès à l’encapsulation de l’observatoire dans la fusée Ariane 5», a expliqué la Nasa, en confirmant la date du lancement. Déjà juché en haut de la fusée, le télescope a été ainsi enfermé dans sa coiffe. Une revue générale du lancement aura lieu le 21 décembre et, si tout est prêt, la fusée sera amenée vers son pas de tir le 22 décembre, a ajouté la Nasa.

Présenté comme le successeur du télescope Hubble, lancé en 1990, le JWST doit explorer avec une précision inégalée toutes les phases du cosmos, jusqu’aux premiers âges de l’Univers et la formation des premières galaxies. Il sera placé en orbite autour du Soleil, à 1,5 million de kilomètres de la Terre.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires