Publié

Hockey sur glaceLe Lausanne HC est promu en LNA

Les Vaudois ont battu Langnau 3-2 dans le 6e acte du barrage promotion-relégation et accèdent ainsi à la division supérieure.

1 / 33
Keystone
Keystone
Keystone

«Pour... un grand retour... en LNA... on chantera». Les 9244 spectateurs de la patinoire de Malley ont chanté à l'unisson cette ritournelle sur le coup de 21h50 mardi soir. Les Lausannois l'ont fait. Devant leur public, les hommes de Gerd Zenhäusern sont parvenus à décrocher cette quatrième victoire dans la série pour fêter une cinquième promotion après celles de 1957, 1978, 1995 et 2001.

Pour ce sixième acte, Gerd Zenhäusern a tenté le pari de titulariser Colby Genoway et Oliver Setzinger à la place de Daniel Corso et Jeff Ulmer. Victime d'une rupture du ligament croisé le 18 décembre mais présent à l'entraînement depuis un mois, l'Autrichien effectuait son grand retour dans l'alignement.

Plus motivé que jamais, l'ancien joueur de Davos et Langnau fut le premier à se procurer une chance de marquer à la 7e minute. Durant la même séquence, Colby Genoway et Florian Conz eurent également la possibilité de battre Damiano Ciaccio.

Ce ne fut pourtant que partie remise pour des Lausannois survoltés. A la 11e, le capitaine Florian Conz transmit le puck à Jérémie Kamerzin qui expédia la rondelle dans la lucarne de Ciaccio. Un avantage totalement mérité pour des Vaudois très volontaires.

Une volonté affichée également dès l'entame du deuxième tiers. C'est d'ailleurs entre la 24e et la 26e minute que les hockeyeurs de Malley ont forgé leur succès. Par deux fois, Alexei Dostoinov a pu conclure l'excellent travail de Colby Genoway, plus que jamais l'arme fatale et le maître à jouer de ce LHC version 2012/2013.

Sur la troisième réussite, le puck est parti de la crosse d'Oliver Setzinger qui s'est baladé dans la zone neutre avant de lancer Colby Genoway sur la droite. En avance sur son défenseur, le top scorer a alors distillé une passe parfaite pour Dostoinov qui n'a eu qu'à pousser le puck au fond des filets de Ciaccio.

Etouffés par l'envie lausannoise, les Tigres n'ont eu voix au chapitre que dans les dix dernières minutes lorsque le LHC a relâché son étreinte. Mais malgré une grosse pression, les Emmentalois retrouvent la LNB après quinze années dans la meilleure catégorie du pays.

(si)

Ton opinion