Football: Le Lausanne-Sport a gravi une nouvelle marche

Publié

FootballLe Lausanne-Sport a gravi une nouvelle marche

En laminant Xamax 6-0 jeudi soir en 8e de finale de la Coupe, l'équipe vaudoise a prouvé qu'elle avait le calibre de la Super League.

par
Sport-Center

On ne peut pas donner tort au directeur sportif lausannois Pablo Iglesias lorsque celui-ci affirme que le FC Lausanne-Sport a «su profiter d'un jour sans de Xamax». Les joueurs neuchâtelois ont en effet été totalement dépassés sur la pelouse de la Pontaise, et ils se sont pris une sacrée roue de vélo (6-0) dans les gencives.

Mais ce n'est pas seulement «grâce à» la contre-performance neuchâteloise que les Lausannois ont réussi un tel festival. Parce que jeudi soir, les patrons sur le terrain n'étaient pas les joueurs de Super League, mais bien les pensionnaires de Challenge League. Ils voulaient démontrer qu'ils avaient le calibre de la catégorie supérieure? Les voilà rassurés, et plutôt six fois qu'une! Parce que les Lausannois ont littéralement régalé leurs supporters tout en étouffant les Neuchâtelois.

Parenthèse enchantée

Savant mélange de joueurs expérimentés et de jeunes loups, l'équipe de Giorgio Contini a trouvé son rythme de croisière. Elle peut surtout compter sur un chef d'orchestre inspiré en la personne de Stjepan Kukuruzovic. Offensif de nature, l'ancien joueur de Thoune, Zurich et Saint-Gall (notamment) a été intelligemment recadré par Giorgio Contini. Évoluant plus en retrait, dans un rôle de milieu de terrain relayeur, il peut faire valoir sa technique et sa superbe vision du jeu - à témoin son incroyable lob de près de soixante mètres -, mais aussi toutes ses relances et ouvertures.

Mais, si Kukuruzovic s'impose comme le patron naturel de cette équipe, tous les joueurs sont à associer dans cet exploit - car cela en reste un pour le FCLS. Face à Xamax, les Lausannois ont été supérieurs dans tous les domaines: dans le positionnement, dans les duels, dans la réalisation des gestes (individuels ou collectifs) aussi. Avec, toujours, ce souci constant de jouer dans la profondeur dès que l'occasion se présente - deux joueurs lausannois se sont ainsi présentés seuls face à Minder dans la première demi-heure de jeu.

6-0 face à Xamax: le onze de la Pontaise s'est offert une parenthèse enchantée au travers de ce 8e de finale de Coupe. Surtout, il a - et s'est - prouvé qu'il avait le niveau Super(ieur). Il doit maintenant redescendre de son nuage pour continuer d'exercer sa domination en Challenge League. Et faire en sorte qu'en fin de saison, il n'ait pas seulement le niveau de la Super League, mais qu'il appartienne bel et bien à cette dernière.

Renaud Tschoumy

Pour les détails du match, cliquez ici.

Ton opinion