Football – Le Lausanne-Sport rate même le hold up à Bâle
Publié

FootballLe Lausanne-Sport rate même le hold up à Bâle

Les Vaudois ont livré une prestation décevante à Saint-Jacques dimanche. Pourtant, à la 92e, Stjepan Kukuruzovic inscrivait le penalty de la victoire… aussitôt contré par l'égalisation de Pajtim Kasami. 1-1 score final.

par
Florian Vaney
(- Bâle)
Pajtim Kasami a égalisé juste après l’ouverture du score du LS, dimanche.

Pajtim Kasami a égalisé juste après l’ouverture du score du LS, dimanche.

Pascal Muller/freshfocus

On ne connaît pas l’avis d’Anel Husic sur les billets nominatifs, mais comme les fans bâlois et lausannois, le latéral gauche du LS a quitté prématurément la partie dimanche. L’une des très bonnes surprises vaudoises de ce début de saison a sans doute vécu son match le plus compliqué en Super League. Cela n’efface absolument pas tout ce qu’il a fait de bien et de juste jusqu’ici pour arriver à ce niveau, mais il faut reconnaître qu’Edon Zhegrova a fait tout ce qu’il a voulu sur son aile en première période. Tandis que les fans mettaient fin à leur boycott, c’est Toichi Suzuki qui était venu s’installer sur la gauche de la défense bleu et blanc. Le Japonais ne passera pas un match bien plus facile...

Anel Husic n’a pas fait bande à part: c’est tout Lausanne qui a souffert à Saint-Jacques. Il y a là une vraie part de déception. Mis à part ce derby tronqué par l’expulsion perdu face à Servette, les Lausannois semblaient en progrès après un début de saison plus que poussif. Le LS de dimanche a fait machine arrière dans son processus de progression. Même si l’adversaire est ce qu’il se fait de mieux en Suisse actuellement.

C’aurait été frustrant de plier comme ça, mais la justice aurait sans doute voulu qu’Arthur Cabral transforme son penalty en début de seconde mi-temps. La main de Simone Grippo était malheureuse et maladroite, juste à l’orée de la surface, mais elle valait bel et bien sanction. Le Brésilien pouvait donner de l’écho aux nombreuses occasions bâloises infructueuses, mais la latte de Mory Diaw disait non. Pour l'ensemble de sa performance, le dernier rempart parisien méritait bien ce coup de main.

Il y aura finalement une bonne opportunité pour les hommes d’Ilija Borenovic, après cette ouverture un peu trop molle de Goduine Koyalipou pour Zeki Amdouni (68e). À l’image de son tir en bonne position finalement contré, le dernier nommé aura eu le mérite de tenter quelques mouvements originaux et déstabilisants. Sans succès. Pour le reste, les visiteurs se sont montrés particulièrement peu inspirés en possession du ballon. Jusqu’à cette fin de match complètement folle.

D’abord, le penalty du hold up. Hicham Mahou s’effondre dans la surface, Adrien Jaccottet indique le point de onze mètres, Stjepan Kukuruzovic transforme. On vit la 92e minute. Celle-ci, elle allait vraiment tomber de nulle part. Sauf que les Vaudois réalisaient leur plus gros manquement dans la foulée, en laissant Pajtim Kasami se retrouver seul face à Mory Diaw. L’ancien du FC Sion n’a pas besoin de deux comme ça pour la mettre au fond (95e). 1-1, fin du match. C’est un petit exploit d’éprouver des regrets après avoir vécu une telle galère.

On n’empêche personne de considérer que prendre un point à Bâle, quelle que soit la manière, constitue une bonne opération. Mais avec ce visage-là, le LS ne marquera jamais les buts dont il a besoin pour se sortir de la zone rouge.

Bâle - Lausanne-Sport 1-1 (0-0)

Saint-Jacques, 18871 spectateurs. Arbitre: Adrien Jaccottet.

Buts: 92e Kukuruzovic, pen. 0-1; 94e Kasami 1-1.

Bâle: Lindner; Lopez (77e Tavares), Frei, Pelmard, Petretta; Kasami, Xhaka (77e Fernandes); Zhegrova (77e Stocker), Palacios, Millar (63e Ndoye); Cabral. Entraîneur: Patrick Rahmen.

Lausanne: Diaw; Chafik, Koné, Grippo, Husic (46e Suzuki); N’guessan (77e Barès), Kukuruzovic; Ouattara (77e Sanches), Amdouni, Coyle (63e Mahou); Koyalipou (69e George). Entraîneur: Ilija Borenovic.

Avertissements: N’guessan (34e, jeu dur), Grippo (56e, altercation), Frei (56e, altercation), Tavares (80e, jeu dur), Kukuruzovic (85e, jeu dur), Sanches (93e, antijeu), Petretta (93e, altercation).

Votre opinion