Football: Le Lausanne-Sport tombe encore dans le panneau
Actualisé

FootballLe Lausanne-Sport tombe encore dans le panneau

Les Lausannois avaient encore la tête à leur quart de finale de Coupe de Suisse. Surprise à la 89e minute, ils ont concédé le match nul à Wil (1-1).

Contini et les Vaudois ne ramènent qu'un point de Saint-Gall.

Contini et les Vaudois ne ramènent qu'un point de Saint-Gall.

Pas d’Aldin Turkes (suspendu), pas de Dan Ndoye, de Noah Loosli (blessés) ni de Per-Egil Flo (non convoqué). Un défi s’est posé au très conservateur Lausanne-Sport vendredi soir à Wil pour la reprise du championnat de Challenge League: faire oublier quatre éléments indispensables et incontournables avec des «viennent ensuite» largement moins habitués à débuter une rencontre. Longtemps parti pour assurer l’essentiel, le LS s’est fait surprendre dans les derniers instants. Son sprint final débute mal.

Dans une IGP Arena annoncée «à guichest fermés» par le speaker saint-gallois (seuls huitante spectateurs chanceux ont pu assister à la rencontre), les Lausannois se sont fait avoir exactement de la même façon qu’au mois de novembre. Après la fantastique victoire du huitième de finale de Coupe contre Xamax (6-0), les hommes de Giorgio Contini étaient allés se perdre à Chiasso (défaite 3-2). Cette fois, ils n’ont ramené qu’un point (1-1). Un match nul au goût amer.

Un chef-d’œuvre

Au bonheur des Vaudois semblait pourtant avoir suffi une action d’école (32e). À son origine? Kukuruzovic, comme d’habitude. Le dépositaire du jeu bleu et blanc a ouvert son pied comme il en a le secret pour mettre sur orbite Joël Geissmann. Intelligemment, le milieu de terrain a remis au centre, où se trouvait Joao Oliveira. Le jeune ailier, qui profitait de l’absence de Dan Ndoye, a parfaitement coupé la trajectoire pour tromper Zivko Kostadinovic. Un chef-d’œuvre dont il a longtemps fallu se contenter, le niveau du reste de la rencontre étant resté très loin des sommets parfois atteints dimanche.

En fait, les visiteurs tenaient les trois points jusqu’à la 89e minute. Moment qu’a choisi Philipp Muntwiler pour armer une splendide frappe venue toucher le poteau de Thomas Castella avant de franchir la ligne. Une récompense loin d’être imméritée pour les Saint-Gallois et leur gardien vaudois, qui ont fait jeu égal avec le leader.

Grasshopper ayant atomisé Aarau (5-0) et Vaduz, Winterthour (4-1), l’écart en tête du classement entre Lausannois, Zurichois et Liechtensteinois se resserre, même si le matelas de treize points à l’avantage du LS reste très confortable. Reste à savoir si le leader vaudois, sans une partie du onze de base qui l’a mené où il se trouve à présent, saura garder le même rythme qu’avant l’interruption du championnat. Pour ça, il faudra en faire un peu plus que vendredi soir.

Florian Vaney, Wil

----------

Wil - Lausanne-Sport 1-1 (0-1)

IGP Arena, 80 spectateurs. Arbitre: Alessandro Dudic.

Buts: 32e Oliveira 0-1; 89e Muntwiler 1-1.

Wil: Kostadinovic; Rohner (52e Schäppi), Schmied, Kamberi, Padula; Muntwiler, Ndau (60e Ismaili); Brahimi (84e Bosic), Fazliu (84e Paunescu), Duah (60e Krasniqi); Silvio. Entraîneur: Ciriaco Sforza.

LS: Castella; Boranijasevic, Nganga, Monteiro, Gétaz (70e Dominguez); Kukuruzovic; Geissmann (84e Barès), Schneuwly (57e Puertas); Oliveira, Koura (84e Pasche), Zeqiri (70e Lukembila). Entraîneur: Giorgio Contini.

Avertissement: Silvio (91e, jeu dur).

Votre opinion