Royaume-Uni: Le leader du UKIP appelle à l'unité du camp du non à l'Europe
Publié

Royaume-UniLe leader du UKIP appelle à l'unité du camp du non à l'Europe

Lors du congrès annuel du parti europhobe britannique, Nigel Farage a discuté du référendum sur l'appartenance à l'UE.

Pour Nigel Farage, la Grande-Bretagne doit quitter l'UE.

Pour Nigel Farage, la Grande-Bretagne doit quitter l'UE.

Andrew Yates, Reuters

Le chef du parti europhobe britannique Ukip a appelé vendredi à l'unité le camp des eurosceptiques afin d'obtenir une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Cet objectif est à portée de main selon Nigel Farage.

«Nous sommes ensemble, nous sommes unis et je pense que le vent a tourné. Je pense que quelque chose est en train de changer et je pense que nous sommes en passe de remporter la victoire la plus importante et historique de notre vie», a-t-il affirmé aux membres de son parti réunis au premier jour de leur congrès annuel, à Doncaster, dans le nord de l'Angleterre.

Nigel Farage a ajouté que l'Ukip allait se ranger sous la bannière du mouvement de coalition «Leave.EU» qui rassemble des groupes partisans d'une sortie de l'UE.

Plus tôt dans la matinée, parlant déjà du référendum sur l'appartenance à l'UE qui sera organisé d'ici fin 2017, il avait pronostiqué que le camp du non avait désormais 50% de chance de l'emporter, à égalité avec le camp du oui. «Je pensais jusque-là que nous avions 33% de chance de gagner, mais maintenant je pense que c'est 50%».

Délivrer un «message positif»

Selon le sondage ICM le plus récent, 43% des Britanniques interrogés voteraient pour le statu quo, 40% pour une sortie de l'UE, alors que 17% restent indécis.

Nigel Farage, dont la personnalité sulfureuse ne fait pas l'unanimité parmi les eurosceptiques, a souligné la nécessité pour son camp de délivrer un message positif. Ce message, selon lui, c'est que «le Royaume-Uni est un pays fort et que nous sommes assez solides pour tenir seuls sur nos deux jambes».

(ats)

Votre opinion