02.10.2020 à 08:01

Hockey sur glaceLe LHC a pris ses marques, mais il a encore une belle marge de manoeuvre

Lausanne a remporté son premier match de la saison à domicile face à Langnau (5-2). Le véritable test aura lieu ce soir, à Bienne.

par
Cyrill Pasche

L’opposition était si modeste que le LHC a pu tranquillement mettre la machine en route, sans avoir à craindre la moindre sortie de route. Il y a bien eu quelques instants de flottement, mais à chaque fois que les Emmentalois ont recollé au score (35e, 2-1 et 43e, 3-2), les Lions n’ont eu qu’à appuyer quelques instants sur l’accélérateur pour se remettre à l’abri. La différence de qualité entre les deux formations était tout simplement trop importante.

Ce premier duel de la saison a surtout mis en lumière le fossé gigantesque entre «riches» et «pauvres», un fossé qui n’a d’ailleurs fait que s’amplifier à l’ère du Covid. Avec une campagne des transferts inexistante, un seul renfort étranger sur la glace (le deuxième sous contrat, Robbie Earl, était blessé), deux titulaires en défense absents ainsi que le gardien numéro un à l’infirmerie (Ivars Punnenovs), les Emmentalois n’avaient tout simplement pas les armes pour venir sérieusement tenir tête au LHC dans ce match d’ouverture. Le reproche que l’on adressera tout de même aux Lions: le fait d’avoir encaissé deux buts sur leur glace face à un adversaire aussi démuni offensivement

Le verdict contre Bienne vendredi

Pour les Vaudois, le véritable test aura lieu vendredi soir dans le Seeland. Face au HC Bienne, qui lancera à son tour sa saison, les Lions en sauront davantage quant à leur réelle compétitivité et leur véritable état de forme. L’opposition sera d’un tout autre calibre, et il s’agira cette fois-ci d’être constamment sur ses gardes sur le plan défensif. Offensivement, il faudra aussi être bien plus tranchant.

Reste que cette sortie victorieuse face à Langnau a au moins livré quelques certitudes. La première est que le nouveau canadien Mark Barberio prend de la place, énormément de place, sur l’échiquier de l’entraîneur Craig McTavish. Omniprésent, l’ancien défenseur des Colorado Avalanche en NHL a donné l’impression de ne jamais quitter la glace jeudi. Le LHC tient là son ministre de la défense, et ce joueur fera assurément la pluie et le beau temps du côté de la Vaudoise aréna cette saison.

La seconde est que le centre canado-suisse Josh Jooris (1 but, 3 assists) pilote une ligne de parade (avec Ronalds Kenins et Cory Conacher sur les ailes; un but chacun jeudi) qui risque bien de faire quelques dégâts cet hiver, même s’il est vrai que les trois attaquants n’ont pas rencontré une opposition renversante dans la zone défensive emmentaloise.

Le Lausanne HC, qui a vécu passablement de bouleversements avec des transferts majeurs durant l’intersaison, a entamé sa saison du bon patin. C’est déjà ça de pris. Reste désormais à régler les derniers automatismes et à augmenter progressivement le rythme. Cela viendra encore.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

A revoir

02.10.2020 à 12:00

4 blocs compétitifs, de la vitesse, de la jeunesse, de la technique, de l'engagement et un fore-checking de tous les instants, ça nous change du hockey frileux made in Peltonen. A voir ce que ça donne contre une meilleure équipe, mais ce que j'ai pu apercevoir hier soir est prometteur. Bon, rien que le fait d'avoir pu retourner dans une patinoire était déjà pas mal :-)

IgniaciO

02.10.2020 à 08:22

De telles théories après un match.....