Hockey sur glace – Le LHC vient péniblement à bout d’Ajoie
Publié

Hockey sur glaceLe LHC vient péniblement à bout d’Ajoie

Les Vaudois se sont imposés 2-0 contre les Jurassiens, mardi à la Vaudoise aréna. Le spectacle n’a pas été au rendez-vous.

par
Simon Meier
(Lausanne)
 Guillaume Maillard a inscrit le 2e but des Lions.

Guillaume Maillard a inscrit le 2e but des Lions.

Pascal Muller/freshfocus

Par les temps qui courent, personne ne fera la fine bouche du côté de la Vaudoise aréna. La victoire enregistrée mardi soir par Lausanne contre Ajoie (2-0) n’avait certes pas grand-chose du feu d’artifice. Mais les trois points récoltés, ajoutés aux trois autres cueillis samedi contre Berne, permettent aux Lions de relever un peu la tête au classement. Un week-end à six unités, vendredi contre Davos puis le lendemain à Porrentruy, pourrait même lancer pour de bon les joueurs de John Fust.

Mais pour nourrir cette soudaine bouffée d’optimisme, il s’agira de piocher encore, de gagner en fluidité et en efficacité. Car le succès décroché contre les Jurassiens, s’il ne souffre aucune discussion dans le fond, n’a guère convaincu sur la forme. Rayon excellentes nouvelles, il s’agit de souligner en rouge l’ouverture du score de Gernat (7e) après 4 secondes de supériorité numérique, un exercice dans lequel le LHC n’avait pas marqué pendant cinq matches. Mais pour le reste, malgré le retour au jeu de Damien Riat, ça a pas mal ronronné.

Pas un beau match

Il faut dire que mardi, Ajoie, qui revenait sur les lieux pour la première fois depuis son triomphe en Coupe de février 2020, ne constituait pas un adversaire propice au dépassement de soi. La troupe de Gary Sheehan retrouvait un quatrième étranger en la personne de l’attaquant finlandais Mannström. Mais ça n’a pas rehaussé la sauce et cette séquence de 3’13 à 5 contre 3, à cheval sur les premier et deuxième tiers, restera comme un modèle d’impuissance.

Entre celui qui ne pouvait pas et celui qui ne voulait pas complètement, peut-être par trouille de retomber dans ses travers, le spectacle fut, sinon médiocre, nettement en-deçà du très joli moment d’émotion qui avait lancé la soirée, avec le retrait éternel du no61 longtemps porté par l’ex-Jurassien du LHC Florian Conz. Au final, les mathématiciens y auront davantage trouvé leur compte que les esthètes.

Lausanne - Ajoie 2-0 (1-0 1-0 0-0)

Vaudoise aréna, 7 227 spectateurs. Arbitres: MM. Tscherrig, Dipietro; Gnemmi, Burgy.

Buts: 7e Gernat (Emmerton/5c4) 1-0, 29e Maillard (Holdener) 2-0.

Lausanne: Boltshauser; Glauser, Gennazzi; Heldner, Frick; Krueger, Gernat; Oejdemark, Holdener; Bertschy, Fuchs, Riat; Bozon, Emmerton, Sekac; Frolik, Baumgartner, Almond; Maillard, Jäger, Douay. Entraîneur: John Fust.

Ajoie: Wolf; Joggi, Hauert; Rouiller, Eigenmann; Birbaum, Pouilly; Schegg, Bogdanoff; Asselin, Devos, Schmutz; Fortier, Frossard, Wannström; Rohrbach, Romanenghi, Huber; Frei, Ness, Macquat. Entraîneur: Gary Sheehan.

Pénalités: 4x2’, 1x5’ (Frolik) et 1x10’ (Boltshauser) contre Lausanne. 3x2’ contre Ajoie.

Notes: Lausanne sans Marti, Stephan, Kenins (blessés),ni Barberio (suspendu), . Ajoie privé de Helfer, Hazen et Gauthier-Leduc (blessés)

Votre opinion