Publié

Hockey sur glace«Le LHC va poser des problèmes à beaucoup d'équipes»

Chris McSorley a tenu à rendre hommage au Lausanne HC, vainqueur 2-0 aux Vernets mercredi soir devant plus de 4600 spectateurs. Et surtout, il ne s'inquiète pas de la défaite de son équipe.

par
Cyrill Pasche
Chris McSorley

Chris McSorley

Keystone

Battu 2-0 aux Vernets par Lausanne mercredi soir, GE Servette termine sa phase de préparation sur une fausse note. Pas de quoi inquiéter pour autant le coach et manager grenat, Chris McSorley, avant la reprise du championnat, vendredi 13 septembre à domicile contre Ambri. Le Canadien aurait d'ailleurs pu faire valoir de nombreuses excuses, comme le fait que sa formation n'a évolué qu'avec deux renforts étrangers (Alexandre Picard et Lennart Petrell) face aux Vaudois en l'absence forcée de Matthew Lombardi, dont le permis de travail n'a pas encore été délivré par les autorités.

Chris McSorley, cette défaite vous préoccupe-t-elle à une semaine de la reprise du championnat?

Non, ce n'est qu'un match amical… Au contraire, elle devrait me réjouir. A chaque fois que nous nous sommes inclinés lors de notre dernier match amical, nous avons enchaîné avec une grande saison. On devrait donc être champion au printemps prochain! (rires)

Votre équipe paraissait tout de même émoussée face à un très bon LHC. Partagez-vous aussi ce sentiment?

Oui. Mais je m'y attendais. Nous revenons à peine d'un camp d'entraînement à Loèche-les-Bains. Les joueurs ont passé beaucoup d'heures sur la glace, les organismes ont été mis à rude épreuve. Cela n'enlève toutefois rien au mérite du LHC, bien sûr…

Quelle impression vous a laissé la formation vaudoise?

La meilleure équipe a gagné, c'est tout. Je tire un grand coup de chapeau à cette équipe, qui a très bien joué le coup. Les Lausannois ont travaillé fort, ils ont mérité cette victoire. Nous les avions affrontés au début de la phase de préparation, mais je n'ai pas l'impression d'avoir rencontré la même équipe. Le LHC va poser des problèmes à beaucoup d'adversaires cet hiver…

Votre défense n'a pas apporté toutes les garanties face à Lausanne. Elle a même souvent paru en difficulté. Allez-vous vous mettre à la recherche d'un défenseur pour compléter votre contingent de joueurs étrangers?

Mais nous n'avons pas marqué, alors je devrais plutôt penser à engager un attaquant étranger supplémentaire! Sérieusement, je ne sais pas. Nous pouvons très bien débuter le championnat avec seulement trois joueurs étrangers. Il n'y a pas d'urgence. Des joueurs suisses comme Kevin Romy ou Denis Hollenstein endossent un rôle de renforts étrangers dans mon équipe. Nous avons encore le temps…

Ton opinion