11.08.2012 à 23:00

PolémiqueLe lion fait encore rugir

Le soutien de Franz Weber à l’initiative d’Ecopop suscite colère, surprise et embarras dans le monde politique. Face à la croissance économique, la croissance démographique s’invite dans la campagne.

par
Albertine Bourget
Pour beaucoup, l’initiative soutenue par Franz Weber est «totalement floue et a des relents xénophobes». Ils pensent aussi qu’avec «les moyens colossaux dont dispose sa fondation Helvetia Nostra, l’initiative n’aura pas de peine à aboutir».

Pour beaucoup, l’initiative soutenue par Franz Weber est «totalement floue et a des relents xénophobes». Ils pensent aussi qu’avec «les moyens colossaux dont dispose sa fondation Helvetia Nostra, l’initiative n’aura pas de peine à aboutir».

Florian Cella

Il y a encore quelques jours, l’initiative «Stop à la surpopulation, pour la garantie des conditions de vie naturelles» ne disait pas grand-chose à grand monde. Cela, c’était avant que Franz Weber ne vienne lui apporter son soutien, d’abord exprimé dans le journal Der Sonntag fin juillet. Un sacré coup de projecteur pour ce texte qui, lancé il y a plus d’un an, peine à récolter les 100?000 paraphes nécessaires. Le soulagement est grand chez Ecopop, l’association derrière l’initiative. «Cela fait un moment que nous avions contacté Monsieur Weber, mais, pris par sa propre initiative (sur les résidences secondaires, ndlr), il ne nous avait pas répondu et nous en avions été très déçus. Il est encore trop tôt pour le constater, mais je suis persuadée que son appui va avoir une influence énorme, veut croire Anita Messere, responsable de la campagne en Suisse romande. Il a une telle aura! Surtout, c’est quelqu’un d’entier, pas un écologiste de façade!»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!