Actualisé

EnvironnementLe loup fait son retour dans le canton de Glaris

Pour la première fois depuis le 18e siècle, le loup est de retour à Glaris. Des tests ADN démontrent qu'il appartient à la «population alpine italo-franco-suisse». Le prédateur est également passé par le canton de Schwytz.

Le loup revient dans le canton de Glaris.

Le loup revient dans le canton de Glaris.

Keystone

Le loup fait son retour dans le canton de Glaris pour la première fois depuis la fin du 18e siècle. Des relevés d'ADN ont permis d'identifier un prédateur membre de la «population alpine italo-franco-suisse», précisent vendredi les autorités de la chasse.

Ce loup avait tué entre la fin mai et le début juin sept moutons d'un troupeau d'une centaine de têtes. Les autorités ne connaissent pas le lieu où il se trouve actuellement.

Le troupeau agressé dans le canton de Glaris bénéficie depuis d'une protection. Deux chiens et un berger veillent sur les ovidés.

Aperçu dans le canton de Schwytz

Une analyse ADN démontre que le loup a également tué et blessé plusieurs moutons dans le canton de Schwytz. Il pourrait s'agir du prédateur qui est déjà apparu ces dernières semaines à Einsiedeln (SZ), Näfels (GL) et à Schlieren (ZH).

Une deuxième analyse ADN doit confirmer ces premiers résultats, indique vendredi l'office schwytzois de la nature, de la chasse et de la pêche. L'identification du loup va donc prendre encore un peu de temps.

Les jeunes mâles parcourent de longues distances lorsqu'ils recherchent un nouveau territoire. Il est donc possible que le canidé repéré dans les cantons de Schwytz, Glaris et Zurich soit un seul et même individu. Des analyses ADN sont en cours.

(ats)

Votre opinion