Football: Le LS manque son retour en Challenge League

Publié

FootballLe LS manque son retour en Challenge League

Dominé par Bellinzone (1-0), le grand favori à la promotion en Super League est passé à côté de son match, samedi au Tessin.

par
André Boschetti
(Bellinzone)
Le Lausanne-Sport de Trae Coyle a été battu par Bellinzone lors de la reprise de Challenge League.

Le Lausanne-Sport de Trae Coyle a été battu par Bellinzone lors de la reprise de Challenge League.

Martin Meienberger/freshfocus

Le Lausanne-Sport est passé complètement à côté de son entrée en matière, samedi à Bellinzone. Face au néo-promu tessinois, le relégué de Super League aux hautes ambitions déclarées s’est incliné sur la plus petite des marques. Et sans que cet étonnant résultat final ne doive quoi que ce soit à un improbable et malheureux concours de circonstances.

Disputée sous une chaleur accablante (33 degrés), la première mi-temps du duel entre Bellinzone et ce LS version Ludovic Magnin a été loin de déclencher l’enthousiasme auprès du millier de supporters présents. Loin de là même si on la juge à travers les interventions des deux gardiens. Car même si le LS a monopolisé le ballon lors de la demi-heure initiale, Kiassumbua n’a été alerté qu’à une seule et unique reprise, sur une frappe au premier poteau de Labeau (29e). Sinon, toutes les tentatives lausannoises ont par trop manqué de tranchant pour contourner une défense tessinoise très concentrée et attentive. Et lorsque Labeau (4e), Custodio (5e), Sanches (17e) ou Sow (29e et 36e) échappaient à leurs adversaires, leurs frappes, ou déviations, étaient contrées par un défenseur tessinois ou manquaient le cadre.

Bellinzone plus entreprenant

À la recherche de son second souffle, le LS laissait ensuite davantage d’espaces au néo-promu qui se montrait un peu plus entreprenant devant un Castella qui n’était toutefois inquiété que par une reprise de Tosetti suite à un ballon dévié devant lui par le gardien vaudois (37e), puis par une frappe de Cortelezzi contrée in extremis par Sow (45e).

Alors que l’on attendait du LS qu’il reprenne les choses en mains après la pause, il n’en a rien été. Au contraire. Revigoré par leur encourageant dernier quart d’heure, Bellinzone se montrait de plus en plus entreprenant. Jusqu’à ouvrir le score sur une reprise de la tête de Cortelezzi, abandonné au second poteau suite à un bon centre de Souza (66e).

Ludovic Magnin tentait bien ensuite de réveiller son équipe en y apportant du sang frais mais sans grand succès. Si l’on excepte une reprise de la tête à bout portant de Koyalipou, bien sauvée par Kiassumbua (82e), le néo-promu résistait sans mal aux assauts désordonnés de Vaudois qui commencent donc de la pire des façons leur quête d’un retour rapide en Super League.

Bellinzone - LS 1-0 (0-0)

Ton opinion