Football: Le LS n’est pas passé loin «d’un bon petit braquage»

Publié

FootballLe LS n’est pas passé loin «d’un bon petit braquage»

A Tourbillon, le portier lausannois Mory Diaw a signé un deuxième blanchissage successif (0-0 contre Sion). Il estime que Lausanne aurait même pu arracher la victoire.

par
Nicolas Jacquier
Gardien du LS, Mory Diaw (ici après la large victoire fêtée contre Zurich) n’a quasi jamais été sollicité contre Sion, passant un dimanche après-midi des plus tranquilles.

Gardien du LS, Mory Diaw (ici après la large victoire fêtée contre Zurich) n’a quasi jamais été sollicité contre Sion, passant un dimanche après-midi des plus tranquilles.

Keystone

À Tourbillon, Mory Diaw (27 ans) a réussi un deuxième blanchissage successif, portant son invincibilité à 189 minutes. Dimanche après-midi, le portier du LS n’a pas dû s’employer à fond ni multiplier les parades pour préserver sa cage inviolée. Hormis quelques sorties aériennes, sa seule intervention est survenue suite à une déviation de l’un de ses défenseurs (70e).

C’est dire si Sion s’est montré peu dangereux même quand les Valaisans se sont retrouvés en supériorité numérique pendant plus d’une demi-heure (expulsion du capitaine Kukuruzovic à la 56e). «Il fallait tenir le résultat quand Sion nous a mis en difficulté, ce que l’on a bien fait tous ensemble, convenait le gardien de la Pontaise peu après le coup de sifflet final. Il y a aussi eu ce ballon qui heurte le poteau et que je récupère sur la ligne.»

«Cela a été un vrai combat, encore plus à 10 contre 11. Au complet, on a dominé Sion sans parvenir à faire mal à la bête»

Mory Diaw, gardien du LS

Au final, le LS l’a emporté aux points car c’est bien lui qui a laissé la meilleure impression. «On peut être fier de nous, reprend l’ancien espoir du PSG. On ramène un bon point de notre déplacement en Valais. Cela a été un vrai combat physique, encore plus à 10 contre 11. Au complet, on a dominé Sion sans parvenir à faire mal à la bête.»

Après quatre sorties, le néo-promu vaudois est toujours invaincu, ce qui en dit long sur son potentiel. «Cela met de la bonne humeur dans le groupe», assure Diaw.

En fin de partie, Lausanne s’est même créé plusieurs occasions, dont l’une à la 92e minute, d’enlever la mise sur des ballons de contre mal négociés par le remplaçant Guessand. «En l’emportant à 10 contre 11, on aurait fait un bon petit braquage», s’exclamait, hilare, le No 40 du LS, qui a déboulonné Thomas Castella dans la cage vaudoise.

Lausanne au repos le week-end prochain

Un braquage, vraiment? À considérer le volume de jeu qu’il a présenté et la physionomie du derby pendant au moins une heure, une victoire du néo-promu n’aurait finalement en rien constituer un hold-up…

Victime indirecte du Covid, Lausanne sera au repos forcé le week-end prochain. Le match qu’il aurait dû disputer au Parc Saint-Jacques dimanche a d’ores et déjà été renvoyé à une date ultérieure en raison de la mise en quarantaine de tout le FC Bâle pour dix jours au minimum.

Ton opinion

7 commentaires