Actualisé

FootballLe LS subit une nouvelle défaite sans appel

Les Vaudois se sont logiquement inclinés (1-3) face au FC Zurich, samedi. Ouattara n’a pu, comme une semaine plus tôt contre Saint-Gall, que sauver l’honneur.

par
André Boschetti
Les Lausannois ont subi la loi du FC Zurich, samedi soir.

Les Lausannois ont subi la loi du FC Zurich, samedi soir.

Urs Lindt/freshfocus

Le Lausanne-Sport d’Ilija Borenovic est en train de complètement rater son entame de championnat. Après s’être logiquement inclinés face à Saint-Gall (1-2) en ouverture de saison, les Vaudois ont à nouveau mordu la poussière sur la pelouse du FC Zurich (1-3). À nouveau sans qu’ils n’aient aucune raison de se lamenter sur un quelconque mauvais sort ou une persistante malchance.

Alors qu’André Breitenretier reconduisait, à une exception près - l’ex-Lausannois Boranijasevic pour Rohner sur le flanc droit - le même onze qui s’était imposé dimanche dernier à Lugano, Ilija Borenovic, logiquement pas tout à fait satisfait de la prestation de son équipe lors du premier match perdu, opérait quatre changements pour ce déplacement au Letzigrund. Monteiro, Sanches, Koyalipou et Ouattara prenaient les places de Nanizayamo, Mahou, Coyle et Amdouni.

Des ajustements qui ne produisaient pas l’effet positif escompté puisque le LS concédait l’ouverture du score sur le premier contre zurichois. Kramer profitait ainsi d’une erreur de jugement de Monteiro sur un long ballon en profondeur pour servir sur un plateau Ceesay. L’attaquant gambien remportait ensuite sans problème son duel avec Diaw (7e).

Un premier coup dur auquel les Vaudois répondaient pourtant très vite. Sur une superbe ouverture dans l’axe de N’Guessan, Ouattara trompait Brecher d’une jolie frappe croisée (11e). Mais alors que l’on imaginait que cette égalisation allait un peu calmer les ardeurs des deux équipes, Zurich reprenait aussitôt l’avantage grâce au même Ceesay qui se jouait de Jenz après avoir vu Guerrero remporter son duel aérien face à Zohouri (15e). Un nouvel avantage mérité puisque Boranijasevic était passé par deux fois tout près de redonner l’avantage aux siens une minute auparavant.

Sonnés, les Lausannois tentaient bien de réagir mais le tir de Puertas, suite à une jolie triangulation avec Zohouri et Ouattara, était dévié en corner par Brecher (23e). Une espèce de chant du signe puisque, peu avant la mi-temps, l’ex-Lausannois Nikola Boranijasevic profitait d’une défense vaudoise spectatrice pour doubler l’avantage zurichois. Un débours qui aurait pu être lourd encore au vu de la prestation catastrophique d'une défense lausannoise bien mal inspirée.

Sans le VAR, l’embryon de suspense qui restait aurait pris fin peu avant même l’heure de jeu lorsqu’une frappe de Krasniqi était déviée hors de portée de Diaw (58e). Heureusement pour le LS, l’assistance vidéo venait à son secours (un bras zurichois avait détourné le ballon). Mais si la défaite semblait déjà inévitable, les Vaudois ont au moins eu le mérite de tenter de revenir au score sur des frappes de Sanches (51e) et Coyle (61e et 70e).

Beaucoup trop peu pour espérer faire douter un FC Zurich qui n’en attendait certainement pas tant pour s’adjuger aussi facilement une deuxième victoire en autant de matches.

Zurich - LS 3-1 (3-1)

Letzigrund. 5433 spectateurs.

Arbitre: M. Cibelli.

Buts: 7e Ceesay 1-0; 11e Ouattara 1-1; 15e Ceesay 2-1; 41e Boranijasevic 3-1.

Zurich: Brecher; Omeragic, Kryeziu, Aliti; Boranijasevic (89e Wallner), Doumbia, Krasniqi (63e Hornschuh), Guerrero; Marchesano (74e Rohner); Ceesay (74e Gnonto), Kramer (89e Pollero).

LS: Diaw; Zohouri, Jenz, Monteiro, Suzuki; Puertas (72e Amdouni), Kukuruzovic (72e Thomas), N’Guessan (46e Coyle); Sanches (61e Barès), Ouattara, Koyalipou (61e Mahou).

Avertissements: 21e Zohouri; 28e Guerrero; 45e Puertas; 80e Monteiro.

Notes: Zurich sans Dzemaili, Khelifi, Koide ni Tosin (blessés); LS sans Geissmann, Turkes (blessés), George (pas qualifié), Brown, Kapo ni Tsoungui (pas convoqués).

Votre opinion