Publié

MédecineLe lupus cher au Dr House est difficile à diagnostiquer

Confrontés aux pires scénarios, combien de fois les héros de «Dr House» se sont-ils demandé: «Et si c’était un lupus?» Grâce à la série, le nom de cette maladie est connu de nombreux téléspectateurs. Mais qui, au juste, en connaît les caractéristiques?

par
Elodie Lavigne

Au Dr Camillo Ribi, chef de clinique au Service d’immunologie et d’allergologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et coresponsable de la Cohorte suisse sur le lupus érythémateux systémique (SSCS), de nous éclairer: «Le lupus érythémateux systémique est une maladie auto-immune, chronique, dans laquelle le système immunitaire s’attaque aux cellules de l’organisme. Il s’agit d’une maladie rare. On estime à environ 4000 le nombre de personnes qui en souffrent en Suisse.» Dans neuf cas sur dix, elle touche des femmes en âge de procréer, en particulier qui approchent la quarantaine. Mais elle peut aussi atteindre les enfants et les personnes âgées. En fait, il existe plusieurs types de lupus. La forme la plus sévère, le lupus «systémique», s’attaque à de nombreuses parties du corps (peau, reins, articulations, cœur, poumons, cerveau, etc.). Dans certains cas, l’inflammation se limite à la peau. On parle alors de lupus «cutané». Chez 10% de ces patients seulement, la maladie finit par s’étendre à d’autres organes.

Votre opinion