Jura: Le maire malgré lui a son remplaçant
Publié

JuraLe maire malgré lui a son remplaçant

S'il renonce bel et bien à rempiler, Patrick Zumbühl tient son remplaçant en la personne de René Riat.

par
Vincent Donzé
Patrick Zumbühl renonce bel et bien à rempiler.

Patrick Zumbühl renonce bel et bien à rempiler.

Laurent Crottet

Réélu à la mairie alors qu’il s’agissait de nommer son successeur après sa démission, le maire de Bure renonce bel et bien à rempiler («Le Matin» de mardi). Une nouvelle élection aura lieu le 2 avril prochain, mais comme personne ne s’était porté candidat pour l’élection de dimanche dernier, le risque existe que le futur élu décline à son tour son élection, comme l’a fait Patrick Zumbühl.

Le renouvellement complet des autorités étant prévu le 22 octobre, une troisième élection est d’ores et déjà exclue par le chef du Service jurassien des communes, Raphaël Schneider. «Le vice-maire pourrait occuper le poste jusqu’à la fin de l’année», a-t-il déclaré au Quotidien Jurassien. «Je n’avais pas prévu ça, mais s’il le faut, j’assumerai, d’autant que l’ambiance au Conseil communal est excellente», indique René Riat.

Comment fera-t-il, sachant que le maire démissionnaire ne parvenait pas à concilier une fonction à 30% et un emploi à 90%, raison de sa démission? «Je suis retraité, ce qui arrange bien des choses…» glisse cet ancien député de 70 ans, grand-père de six petits-enfants.

Un noir PLR remplace ainsi un rouge PDC jusqu’au 2 avril, au 22 octobre ou plus longtemps, si René Riat se prenait au jeu. «La rivalité est forte entre nos partis, mais nous sommes tous à droite», comme le maire intérimaire.

Votre opinion