01.03.2018 à 14:50

ConduiteLe maître de l'auto-école, c'est lui

Apprécié pour son calme à toute épreuve et la qualité de ses cours, Yvan Caillat a été élu meilleur prof d’auto-école de Suisse pour l’année 2017, d’après 8000 votes.

von
Anne-Charlotte Müller
Yvan Caillat n’a pas toujours été moniteur d’auto-école. Électronicien de formation, il a travaillé pendant 20 ans dans le monde du spectacle, dans sa propre boîte.

Yvan Caillat n’a pas toujours été moniteur d’auto-école. Électronicien de formation, il a travaillé pendant 20 ans dans le monde du spectacle, dans sa propre boîte.

Sebastien Anex

C'est un Vaudois qui a remporté le titre de meilleur moniteur d’auto-école en Suisse pour l’année 2017. Basé à Nyon (VD), Yvan Caillat s’est distingué grâce à sa méthode d’enseignement structurée, sa passion communicative et son attitude zen.

Le vote a été effectué via iThéorie Premium, une application utile pour se préparer à l’examen théorique du permis de conduire. Elle est la plus vendue en Suisse dans le domaine de l’enseignement. Sur ses 40 000 utilisateurs appelés à évaluer leurs moniteurs à la fin de leur formation, 8000 ont donné leur avis en attribuant des étoiles (jusqu’à 10) dans trois domaines: la qualité de l’enseignement, la qualité du service et les compétences sociales. Ils pouvaient aussi laisser des commentaires. «Nous avons fait une moyenne entre le nombre de votes pour chaque moniteur et la quantité d’étoiles», explique Swift Management AG, la société qui a créé l’application.

Il donne des objectifs clairs

Le secret d’Yvan Caillat pour avoir la cote? Il commence toujours le cours en prenant des nouvelles de son élève. Comment te sens-tu aujourd’hui? Comment s’est passée ta journée? Il adapte sa séance en fonction de son état général. «S’il est en période d’examen ou qu’il vient de se faire disputer par ses parents, je vais commencer le cours plus tranquillement.»

Ensuite il fixe les objectifs de la séance en se basant sur la fiche de la fois précédente. À la fin, il passe en revue le trajet effectué sur son iPad grâce à des outils Internet. Il reparle des erreurs avec son élève. «Superpédagogie et une ambiance parfaite sans négliger la sécurité via un excellent encadrement», peut-on lire dans les commentaires. Yvan Caillat propose même aux parents des élèves en conduite accompagnée d’assister à des cours.

Si le Vaudois de 46 ans s’implique dans la réussite de ses élèves, il n’a pas toujours été moniteur d’auto-école. Électronicien de formation, il a travaillé pendant 20 ans dans le monde du spectacle, dans sa propre boîte. Lassé du stress et de la fatigue qu’engendre ce métier, Yvan Caillat cherchait une activité plus relationnelle où il serait totalement libre. Estimant que la profession de moniteur d’auto-école réunissait tous les critères, il a passé en 2014 le brevet fédéral et en 2015 un complément pour enseigner la conduite sur moto.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!