Publié

SuisseLe mal-être au coeur des appels au numéro 147

Le numéro de soutien de Pro Juventute a reçu trois fois plus d'appels de crise et 50% de demandes en plus sur la question du suicide en cinq ans.

par
communiqué
Au cours de l’année dernière, le service gratuit et anonyme Conseils + aide 147 de Pro Juventute a été contacté 160 000 fois par des enfants et des jeunes.

Au cours de l’année dernière, le service gratuit et anonyme Conseils + aide 147 de Pro Juventute a été contacté 160 000 fois par des enfants et des jeunes.

Grâce aux contacts quotidiens intensifs avec les enfants et les jeunes, l’équipe du numéro d’appel d’urgence 147 connaît avec précision les questions qui préoccupent les enfants et les jeunes en Suisse. Des changements significatifs sont visibles au cours des cinq dernières années: les augmentations les plus importantes concernent les problèmes personnels et en particulier les questions relatives aux troubles mentaux et à la dépression, aux troubles alimentaires, aux crises personnelles ou à l’estime de soi.

Et les appels de jeunes sur la question du suicide ont constamment augmenté au cours des dernières années pour atteindre près de 1000 jeunes en 2015, c’est-à-dire deux à trois jeunes par jour et une augmentation de plus de 50% par rapport à 2011. Les conseillères et conseillers ont dû avoir recours 94 fois à des interventions de crise à travers la police, une ambulance ou les services psychiatriques car la vie ou la santé d’un enfant ou d’un jeune était en danger. Ces interventions de crise ont triplé depuis 2011.

Internet pour l’amour et la sexualité

En revanche, les jeunes cherchent moins d’aide sur le thème de la sexualité (2015: 15,2% de toutes les demandes, 2011: 22,4%) et de l’amour (2015: 10,6%, 2011: 14,8%) – par exemple sur les questions relatives à la recherche d'un partenaire, le premier amour, la contraception, les caresses ou les rapports sexuels. «Comme l’amour et la sexualité préoccupent la majeure partie des adolescents, on trouve beaucoup d’informations sur Internet», explique Thomas Brunner. Mais il est difficile de résoudre de graves problèmes personnels avec des réponses générales. Dans ce cas, les jeunes cherchent l'empathie et l'intérêt de l'interlocuteur, qu’ils trouvent par exemple dans le cadre d’une consultation personnelle.»

Soutien professionnel et gratuit

Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, les enfants et jeunes qui cherchent de l’aide peuvent s’adresser de manière gratuite et confidentielle aux conseillères et conseillers professionnels de Pro Juventute. Ils sont joignables par téléphone ou SMS (au numéro 147), par e-mail (147@projuventute.ch), chat ou self-service Internet (www.147.ch) dans les trois langues nationales (allemand, français et italien). Les appels ou SMS adressés au numéro d'appel d'urgence 147 n'apparaissent pas sur la facture téléphonique.

Important besoin de dons

Le service 147 est en grande partie financé par les acteurs économiques et politiques. La Confédération et les cantons prennent respectivement en charge environ un cinquième des coûts. La différence est financée par les donatrices et donateurs privés.

Vous pouvez soutenir les projets de Pro Juventute en envoyant un SMS avec le mot de passe Pro et le montant souhaité au numéro 488 (par ex. Pro 5 pour un don de 5 francs).

Votre opinion