Le manque de place pour les vélos provoque des conflits

Publié

CFFLe manque de place pour les vélos provoque des conflits

Dans de nombreux wagons, il n’y a pas assez de place pour les vélos, les poussettes et les bagages. Ce qui crée des tensions entre les passagers. Les CFF promettent une amélioration: l’offre d’espaces pour les vélos sera progressivement élargie.

Image prétexte/ CFF

C’est la saison des balades à bicyclette. Néanmoins, voyager en train est souvent éprouvant pour les cyclistes. Ceci car il n’y a pas assez de place pour les vélos dans les trains CFF, écrit la «SonntagsZeitung».

«Les espaces réservés aux vélos sont en effet souvent encombrés, que ce soit avec des poussettes ou des valises», explique Noam Schaulin de l’association Pro Bahn, qui défend les intérêts des usagers des transports ferroviaires, et qui reçoit beaucoup de critiques en ce sens des passagers des trains.

«C’est certainement ennuyeux et peut conduire à des conflits», poursuit-il. Les voyageurs à vélo sont d’autant plus agacés par les places bloquées que la réservation est devenue obligatoire et coûte deux francs. Les CFF ont introduit cette réglementation l’année dernière pour de nombreux trains du printemps à l’automne.

Promesses d’amélioration 

Les organisations Pro Bahn, Pro Velo et l’Association transports et environnement (ATE) s’y sont farouchement opposées. Le lobby du vélo a d’ailleurs déposé l’année dernière une pétition munie de 54’000 signatures auprès des CFF et de la Chancellerie fédérale pour supprimer l’obligation de réserver.

De leur côté, les CFF reconnaissent les problèmes et promettent une amélioration: «Comme nous prévoyons que la demande continuera d’augmenter, nous élargissons progressivement notre offre d’espaces pour les vélos», affirme la porte-parole de l’entreprise ferroviaire, Sabrina Schellenberg.

(cle)

Ton opinion

44 commentaires