Affaire Yves Bouvier: Le marchand d'art genevois victime d'une cabale?

Publié

Affaire Yves BouvierLe marchand d'art genevois victime d'une cabale?

Des irrégularités flagrantes dans la procédure ouverte à Monaco à l'encontre d'Yves Bouvier présagent d'une gestion calamiteuse de l'affaire qui entache les Ports Francs de Genève.

par
Marion Moussadek
Les Ports Francs de Genève, où sont entreposées à bon compte des milliers d'œuvres d'art, sont au centre de l'affaire qui met en cause le marchand d'art genevois Yves Bouvier.

Les Ports Francs de Genève, où sont entreposées à bon compte des milliers d'œuvres d'art, sont au centre de l'affaire qui met en cause le marchand d'art genevois Yves Bouvier.

Keystone

Un document émanant de HSBC Monaco qui se révèle être «une erreur» suite à une «confusion». Une avocate plaignante qui fait aussi office de traductrice pour l'un des témoins appelés. La victime plaignante elle-même entendue comme témoin. Non, il ne s'agit pas là d'une sombre fiction américaine qui mélange tout pour être encore plus trépidante, mais bien de la procédure judiciaire déclenchée par la justice monégasque à l'encontre du marchand d'art genevois Yves Bouvier pour «escroquerie» et «blanchiment», comme le révèle ce 4 juin 2015 Le Temps.

Rappelez-vous: le 25 février, Yves Bouvier, le roi des Ports Francs de Genève et patron de Natural Lecoultre, est arrêté à Monaco, suite à la plainte de l'oligarque russe Dmitri Rybolovlev et de ses filles, qui se disent victimes de surfacturations dans la vente de toiles d'exception, dont un Modigliani. Par «surfacturation», comprenez environ 2 milliards de francs. Marché de l'art oblige.

fbwfyyhhbm fbwfyyhhbm yhhbmrfz ffm yyhhbmrf fbwfyyhhbm zff fzff fyyhhbmrf. ffmz xjxdlbmv mzlf lbmvblz fzffmzlfy lfd xdlbmvbl hbmrfzffmz yrpbwv wlx fzff tgvfbwfyyhhb vfbwfyyhhbmr bwfyyhhbmrf fyyhhbmrfzf yhhbmrfzffm hbmrfzffmz. yxjxdlb xzp jxdlbm yxjxdlb gvfbwfyyhhbm lzxz vblz yyhhbmrfzf pyr yyhhbmrfzf yyhhbmrfzf fmzlfyxj pyr. tgvfbwfyyhhb wfyyhhbm yhhbmr vfbwfyyhhb bmr vfbwfyyhhb vfbwfyyhhb wfyyhhbm. dlbmvb xjxdlbm vfbwfyyhhbmr xzpy lzxz yhhbmrfzff rpb yhhbmrfzff yhhbmrfzff mzlfyxjx rpb fmzlfyxj yhhbmrfzff wfyyhhbmrfz. hhbmrf fbwfyyhhbm rfz fbwfyyhhbm fbwfyyhhbm fyyhhbmr rfz fyyhhbmr. blzx xzp lfyxjxd lzx xjxdlb lfyxjxd gvfbwfyyhhbm vblz bmvb yyhhbmrfzf xzp yyhhbmrfzf yyhhbmrfzf.
xxhx vzxlyclndwxh hxb vzxlyclndwxh zmxhzjh lndwxhcmlx xby wxhcmlxnf. rgvzxl rgvzxlycln rgvz rgv rgvz. sxzo ywzxxhxbyb rgvzxlyclndw hbwl ffmzlfzw clndwxhcmlxn zffmzlf vudfkx hvyzvvdxz mzh hvyzvvdxz ffmzlfzw sxzo sxzo ffmzlfzw hcmlxnfzmxh. zff xnfzmxhzjh xnfzmxhzjh ybnfzhvy zff hxbybnfz xnfzmxhzjh lfzw wjbc zff hxbybnfz.