13.10.2020 à 15:24

SuisseLe marché des places d’apprentissage reste stable

Tout n’est pas perdu pour les jeunes qui recherchent encore une place: le délai de signature des contrats d’apprentissage a été allongé jusqu’à la fin de ce mois, en raison de la crise liée au coronavirus.

La Suisse devra à l’avenir maintenir une offre suffisante de places d’apprentissage, malgré la situation économique difficile.

La Suisse devra à l’avenir maintenir une offre suffisante de places d’apprentissage, malgré la situation économique difficile.

KEYSTONE

Le marché des places d’apprentissage est stable, grâce à des mesures de la Confédération, des cantons et d’organisations du monde du travail. Le nombre de jeunes qui ont pu commencer une formation professionnelle à la fin septembre est même supérieur à celui de 2019 à la même période dans toute la Suisse.

Quelque 76’500 contrats d’apprentissage ont été signés à l’échelle nationale à la fin septembre, a indiqué le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) mardi dans un communiqué. Cela représente une légère augmentation par rapport à l’année précédente.

La Task Force «Perspectives Apprentissage 2020», mise en place par la Confédération, relève que les jeunes encore en recherche d’une place d’apprentissage ont encore leurs chances. En effet, le délai de signature des contrats d’apprentissage a été allongé jusqu’à la fin de ce mois, en raison de la crise liée au coronavirus.

La Suisse devra à l’avenir maintenir une offre suffisante de places d’apprentissage, malgré la situation économique difficile, d’après le SEFRI. La Task Force a lancé un challenge en ligne: un maximum d’entreprises sont invitées à montrer leur engagement en faveur de la formation professionnelle sur les réseaux sociaux afin d’en convaincre d’autres.

Chômage

Le nombre de jeunes au chômage à la fin de leur apprentissage est similaire par rapport aux années précédentes, selon le SEFRI. Les inscriptions auprès des offices régionaux de placement (ORP) augmentent traditionnellement en juillet et en août parmi ces jeunes, mais la tendance s’est inversée en septembre.

Le SEFRI note que les crises du passé ont montré que les jeunes s’en sortent mieux que la moyenne lors d’une reprise économique. L’évolution de la conjoncture dans les prochains mois sera donc décisive pour cette catégorie. Par ailleurs, l’assurance-chômage a mis en place diverses mesures pour les jeunes, notamment une extension de l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT).

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Alain Bovett

13.10.2020 à 17:52

Il est plus que temps de valoriser les apprentissages au détriment des étudiants. Un apprentissage peut être aussi difficile que certaines études. D'ailleurs, ils passent plus de temps à l'atelier ou aux cours plutôt que nous les casser à manifester et embêter (pour rester poli) ceux qui bossent. Respect à eux.

Miroslav Klose

13.10.2020 à 15:38

La succursale chargée de la diffusion des vidéos de jacquie et michel met en concours des places d’apprentissages sur son site de Bellevue...que faut-il en penser ?