Loi: Le Massachusetts veut faire interdire l'insulte «bitch»
Actualisé

LoiLe Massachusetts veut faire interdire l'insulte «bitch»

Un député démocrate propose de punir d'une amende ou de prison celui qui traite quelqu'un de «salope».

par
lematin.ch
La personne insultée ou des témoins d'une telle scène pourraient dénoncer le coupable aux autorités, selon le projet de loi.

La personne insultée ou des témoins d'une telle scène pourraient dénoncer le coupable aux autorités, selon le projet de loi.

iStock

Un député démocrate de Boston, Dan Hunt, a présenté un projet de loi dans l'État du Massachusetts (USA) visant à pénaliser l'utilisation du mot «bitch» («salope»). Une personne qui utilise ce mot à l'adresse d'une autre personne pour l'aborder, l'agresser, l'injurier ou la dégrader serait ainsi passible d'une amende de 150 à 200 dollars ou d'une peine de prison de 6 mois maximum, selon Boston.com.

L'auteur de cette infraction peut, selon le projet de loi, être dénoncé soit par la personne insultée, soit par des témoins. Le Comité de la magistrature doit examiner ce texte cette semaine, mais cette proposition est déjà moquée par le camp adverse. «Le parti démocrate s'attaque bravement aux plus gros problèmes qui menacent le Commonwealth», a écrit ironiquement sur Twitter le parti républicain de l'État. Qui voit là une atteinte à la liberté d'expression.

Michel Pralong

Votre opinion