Actualisé 09.12.2016 à 17:28

SuisseLe médecin chef de l'armée suspendu

Une plainte pour violation des obligations professionnelles et devoirs de fonction a été déposée à son encontre par le Département de la défense.

On ne connait pas les motifs précis de la plainte.

On ne connait pas les motifs précis de la plainte.

DR

Le médecin en chef de l'armée est suspendu provisoirement de ses fonctions. Le DDPS a déposé plainte auprès du Ministère public de la Confédération pour infraction contre le patrimoine ainsi que violation des obligations professionnelles et devoirs de fonction.

Le divisionnaire Andreas Stettbacher, âgé de 54 ans et spécialiste en chirurgie, est en fonction depuis 2009. La présomption d'innocence s'applique, souligne le Département fédéral de la défense dans son communiqué.

Moyens sanitaires

La plainte est parvenue au Ministère public vendredi, a indiqué celui-ci. Comme l'enquête est en cours, aucune information supplémentaire ne peut être donnée pour l'instant.

Le médecin en chef de l'armée est responsable des services sanitaires de l'armée. Il dirige le domaine des Affaires sanitaires au sein de la Base logistique de l'armée et le Centre de compétence pour la médecine militaire et de catastrophes, peut-on lire sur le site du DDPS.

Il est en outre responsable de la surveillance technique de l'Institut de médecine aéronautique ainsi que du service sanitaire de la composante professionnelle des forces spéciales. Du point de vue organisationnel, il est subordonné au chef de la Base logistique de l'armée, détaille le site du DDPS.

En sa qualité de mandataire du Conseil fédéral, le médecin chef est chargé de la coordonner les préparatifs ainsi que l'engagement des moyens sanitaires de Suisse dans des situations particulières et extraordinaires. Il est aussi habilité à communiquer directement avec les échelons civils et militaires de la Confédération et des cantons.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!