Publié

InternetLe meilleur blog de voyage est suisse

Le site d'un couple de globe-trotters romands a été élu meilleur blog voyage 2014 aux Golden Blog Awards de Paris.

par
Cléa Favre
Fabienne et Benoît sur la Grande Muraille.

Fabienne et Benoît sur la Grande Muraille.

A l'origine, ils ont créé leur blog pour partager leurs aventures avec leurs proches. Aujourd'hui, ce sont 1000 personnes qui visitent chaque jour «Novo Monde» de Fabienne, 28 ans, et Benoît, 30 ans. Leur site vient d'ailleurs d'être élu meilleur blog voyage 2014 aux Golden Blog Awards de Paris. Le couple de Suisses romands, en vadrouille autour de la planète depuis trois ans et demi, arrive même à monétiser le trafic de son site et trouve là une manière de financer son voyage. Le succès vient probablement du fait que le blog ne comprend pas que le récit de leurs aventures. Très convivial, il s'avère aussi riche en conseils (matériel, budget, itinéraire, préparation, gastronomie…). De nombreux visiteurs y glanent donc des astuces pour eux aussi vivre un grand voyage.

Tout commence à Vienne

Comme pour beaucoup, faire le tour du monde était un rêve pour Fabienne et Benoît. Un rêve qui a commencé par une expatriation de deux ans à Vienne, en Autriche. «Nous avions un accord entre nous», explique la jeune femme depuis Pucon, au Chili. «A la fin de nos études, le premier qui trouvait un travail déterminait notre pays de résidence.» C'est donc Benoît qui a choisi, saisissant l'occasion de terminer son doctorat en biomécanique. Fabienne déniche de son côté un emploi dans son domaine: le marketing. Après l'expérience viennoise, des discussions s'amorcent autour d'un éventuel retour en Suisse. Finalement, non. «Nous n'avions plus d'emploi, plus d'appartement. C'était le bon moment pour tout plaquer. Pour nous, ça a été facile. Nous n'avions que trois cartons à mettre dans la cave de nos parents», raconte Benoît.

Quelques économies en poche, le programme débute par deux mois et demi en Chine, qualifiés de gros coup de cœur et de grand choc culturel. Les deux Romands s'envolent ensuite pour Taïwan, où ils enfourchent des vélos et descendent la côte. Thaïlande, Vietnam, Cambodge, Indonésie… Au total, sept mois en Asie du Sud-Est et une frustration: la langue. «Les personnes qui parlent anglais ont souvent quelque chose à vendre. Les autres ne le comprennent pas.» Alors changement de continent et de stratégie. Une fois le pied en Amérique latine, Fabienne et Benoît passent deux mois à Quito, en Equateur, pour apprendre l'espagnol. De là, ils descendent tranquillement en direction de l'Argentine et se rapprochent peu à peu de la Suisse.

Car le couple a prévu de rentrer en février. Et sans aucune appréhension. «Nous allons reprendre une vie normale, avoir un chez-nous, du confort, une garde-robe décente», énumèrent-ils. Ils ont surtout hâte de pouvoir mordre dans un morceau de fromage. A tel point que celui-ci est cité avant la famille et les amis quand on leur demande ce qui leur manque.

Votre opinion