Hockey sur glace  - Le meilleur (et le pire) de l’acte VI des play-off
Publié

Hockey sur glace Le meilleur (et le pire) de l’acte VI des play-off

Cyrill Pasche, journaliste de Sport-Center, revient sur l'actualité des play-off dans la chronique «Le Matin Hockey Club».

par
Cyrill Pasche
Le Matin Hockey Club.

Le Matin Hockey Club.

Meilleurs joueurs

Trois étoiles et un flop pour l’acte VI entre Zurich et Lausanne, tout simplement. battu 3-0 vendredi au Hallenstadion, le LHC a été éliminé par les Zurichois (4-2 dans la série).

Zurich – Lausanne, acte VI:

*** Denis Hollenstein (ZSC)

Il a brisé la glace en marquant le but gagnant à la 33e minute. Sans le patron Sven Andrighetto (suspendu), Hollenstein a repris le flambeau.

** Roman Wick (ZSC)

L’ancien international cantonné dans le quatrième bloc du «Z» était au four et au moulin, dans un rôle inhabituel pour lui: celui de gratteur. Et il a été excellent.

* Axel Simic (ZSC)

L’ancien junior du LHC n’avait plus joué de match depuis mi-mars. Entré en jeu pour compenser les nombreuses absences, c’est lui qui a déposé le puck du 1-0 sur la canne de Hollenstein.

Le flop: Floran Douay

Transparent durant ce sixième acte. Dommage, le LHC aurait eu besoin d’un puncheur.

Meilleurs et pires Lausannois (des play-off)

Dans le désordre et sur l’ensemble du quart de finale perdu contre le ZSC: Ronalds Kenins (excellent du début à la fin), Aurélien Marti (extraordinaire), Cory Emmerton (a encore très bien fait les petites choses qu’on ne voit pas à l’oeil nu), Fabian Heldner (solide et une belle enjambée à l’acte V), Luca Boltshauser (un match seulement, mais un bon), Tobias Stephan (tout ok), Denis Malgin (pour son but en overtime, et parce que le LHC sans lui…), Christoph Bertschy (pour son but, mais mal payé dans l’ensemble), Etienne Froidevaux (remarquable), Josh Jooris (mal épaulé mais toujours précieux), Lukas Frick (de la peine au début, meilleur sur la fin), Robin Grossmann (correct et solide duo avec Marti), Joël Genazzi (correct, mais à court d’idées offensivement), Cody Almond (aurait pu aller brasser un peu plus souvent), Ken Jäger (bof), Floran Douay (que s’est-il passé?), Tim Bozon (blessé au début, au moins a ensuite essayé), Brian Gibbons (le check de l’année à l’acte IV sur Lasch, pour le reste décevant), Charles Hudon (lunatique et par moments fantomatique), Justin Krüger (bah, mal utilisé aussi), Benjamin Antonietti (deux-trois belles boîtes mais pas assez de temps de jeu pour aider l’équipe), Vladimir Roth (grand et droitier), Mark Barberio (les vacances vont faire du bien).

Meilleur public

Celui du «ZSC», savant cocktail entre VIP et fan hardcore, qui a su donner de la voix au bout moment: quelques instants après, les Zurichois marquaient deux buts en 52 secondes. Une victoire directement descendue des gradins.

Pire moment

Les 52 secondes, entre la 33e et la 34e minute, pendant lesquelles tout s’est écroulé pour le LHC contre Zurich.

Meilleure feinte

La feinte de tir et la passe subtile d’Axel Simic sur le 1-0 signé Hollenstein. Pas mal pour un gars qui était à moitié en vacances.

Meilleure stat

4. Comme les quatre minutes de pénalités au total encaissées par Aurélien Marti sur l’ensemble des quarts contre Zurich: 2 x 2’ pour une bagarre à la fin de l’acte II. Cela veut surtout dire qu’il a réussi à faire du petit bois durant l’intégralité des play-off sans être pénalisé une seule fois. Remarquable, et peut-être même un exploit.

Meilleur (ou pire) scénario

Genève-Servette champion.

Meilleur Marti

Non, pas ça Aurélien, pas après tout ce que tu as fait!

Notre Marti à nous a commis une seule boulette en six matches, et il fallait que ça tombe au match décisif… C’est le coeur lourd que l’on confirme donc la victoire finale de Christian dans ce «Derby des Martis». Le vilain 54 du «Z» s’est contenté de jouer la montre lors de cet ultime acte. Une victoire à l’expérience, à la ruse, sans aucun panache. C’est triste, mais c’est comme ça: le beau jeu et l’audace ne sont malheureusement pas toujours récompensés. Mais quelle série, tout de même, pour Aurélien. Chapeau l’artiste!

Récapitulatif du «Derby des Martis»:

- Acte I: Aurélien – Christian 1-0

- Acte II: Christian – Aurélien 1-1

- Acte III: Aurélien – Christian 2-1

- Acte IV: Christian – Aurélien 2-2

- Acte V: Aurélien – Christian 3-2

- Acte VI: Christian – Aurélien 4-3

Victoire finale 4-3 et qualification pour l’infâme Christian, l’acte décisif comptant double.

A lire ou à relire avant le prochain match:

- Pourquoi le LHC de Mac Tavish a foiré tous ses moments clé.

- Petr Svoboda a évoqué à chaud l’élimination du LHC.

Le programme

National League. Demi-finales (au meilleur des 5 matches).

Acte I. Dimanche, 20 h.

Zoug (1) – Rapperswil (7)

Situation dans la série: 0-0

Zurich (5) – GE Servette (6)

Situation dans la série: 0-0

Votre opinion