16.10.2020 à 11:57

FootballLe mercato à la loupe: Bâle et Sion intriguent, Zurich inquiète

Qui est le gagnant du mercato de Super League? Quel club est passé au travers? Quid des Romands? Nos confrères alémaniques jugent ce marché d’automne.

par
Mathieu Aeschmann
Guillaume Hoarau, le nouveau joueur du FC Sion, pose après un entraînement le samedi 19 septembre 2020 a Riddes. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Guillaume Hoarau, le nouveau joueur du FC Sion, pose après un entraînement le samedi 19 septembre 2020 a Riddes. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

keystone-sda.ch

Cinq jours après avoir fermé ses étals, la Super League revient samedi pour ce qui ressemble à son vrai départ. Avec du public et des effectifs enfin complets. Il ne reste donc plus que quelques heures pour spéculer et se poser une foule de questions. Lausanne-Sport a-t-il compensé le départ du duo Zeqiri-Ndoye? L’immense coup de sac opéré à Saint-Jacques peut-il remettre de l’ordre et du calme dans la maison bâloise? Et Guillaume Hoarau à Sion, coup de pub ou coup de maître? Hautement spéculatif, l’exercice nécessitait de brasser les perspectives. Nous avons donc demandé leur avis à trois journalistes spécialisés alémaniques. Voici leur verdict.

Au moment de chercher un grand gagnant, une adresse vampirise le débat: le FC Bâle. «Et c’est une surprise de constater qu’ils ont si bien géré ce mercato alors que le club n’a pas de directeur sportif et qu’il vit une période difficile sur le plan financier, salue Michele Coviello de la NZZ. Bâle était en attente de versements en provenance de transferts antérieurs. Et ils ont aussi encaissé de l’argent grâce à Ademi (Fenerbahçe) et Alderete (Hertha). Or l’utilisation rapide de cette manne démontre qu’il avait bien préparé son coup, notamment en engageant Timm Klose pour Alderete et Jorge pour Riveros (Bröndby). Je suis aussi très curieux de voir ce que va donner le transfert de Pajtim Kasami. Un joueur de cette qualité, dans un club structuré comme le FCB et dans un environnement citadin qui lui convient mieux que la Porte d’Octodure, c’est quelque chose de prometteur.»

Stefan Kreis, plume du FCB pour le Blick, ne dit pas autre chose. «Les engagements de Klose, de Kasami et de Zhegrova sont un vrai statement envoyé en direction des Young Boys. Seul le départ d’Omlin n’a pas été compensé.» Un enthousiasme que ne partage pas totalement Etienne Wuillemin, chef des sports adjoint chez CH Media (Argauer Zeitung, Luzerner Zeitung, St. Galler Tagblatt, entre autres). «La campagne bâloise m’intrigue mais je ne suis pas persuadé qu’elle sera couronnée de succès. Quand vous engagez Silvan Widmer, vous savez qu’il sera tout le temps disponible et que son niveau moyen constituera une vraie plus-value pour la Super League. Est-ce que Timm Klose, qui a souvent été blessé, tiendra le rythme sur 40 matches? Est-ce que Kasami redeviendra d’un coup un grand joueur sous prétexte qu’il n’est plus à Sion? Je n’en suis pas certain. Ce sont des paris. Et j’ajoute qu’en gardant Nsamé, Young Boys a sans doute réussi le plus grand coup de ce mercato.»

Derrière ce FC Bâle qui fait tant parler, les avis divergent aussi au moment de citer d’autres réussites. Stefan Kreis choisit par exemple de saluer le mercato «créatif» du FC Lucerne. «Remo Meyer a fait du très bon travail. Il a même frappé un grand coup en engageant Louis Schaub (international autrichien, ex-HSV) et je pense que tant Varol Tasar que Martin Frydek (international tchèque) vont beaucoup apporter.» Une vision qui suggère que Fabio Celestini n’a pas perdu au change malgré les départs de Margiotta, Voca (Ankaragücü) et Males (Genoa). «Tasar et Sorgic, ce sont des bons transferts, valide Etienne Wuillemin. C’est vrai que club a opéré des corrections dans les derniers jours du mercato. Mais je ne le vois pas vraiment jouer pour un Top 5.»

Reste la question du FC Saint-Gall, lequel a payé son statut de dauphin emballant en attirant les scouts de toute l’Europe. «L’effectif a perdu beaucoup de substance en voyant partir Hefti, Demirovic et Itten, énumère Michele Coviello. Comme le trio Hüppi-Sutter-Zeidler travaille de manière intelligente et structurée, peut-être arriveront-ils sur la longueur à compenser ces départs. Mais j’attends de voir.» Etienne Wuillemin est, lui, plus optimiste. «Florian Kamberi (ex-Rangers) a besoin de temps mais il va faire du bien, le retour de Babic (ligament croisé en février) vaut un transfert et Kwadwoh Duah (ex-Wil) est une très bonne pioche. Tout le monde au club est sur la même longueur d’onde ce qui facilite les choses.»

Loin du débat que suscitent les options bâloises et saint-galloises, un club réunit une forme de méfiance collective autour de sa politique de transferts: le FC Zurich. «Avec les départs de Rüegg et Sohm, le FCZ a perdu en qualité. Cela ne m’étonnerait pas qu’il vive une saison compliquée», résume Stefan Kreis. «C’est difficile de déceler la direction dans laquelle le club veut aller, sans doute est-ce aussi lié au choix de l’entraîneur, note Etienne Wuillemin. Mais c’est vrai que les Zurichois sont restés en retrait.»

Le FC Sion ressemble un sachet surprise. On ne sait jamais à quoi s’attendre.»

Stefan Kreis, journaliste spécialiste du FC Bâle au Blick

Et les Romands? Quel regard portent nos collègues alémaniques sur le mercato du trio Sion, Servette, Lausanne-Sport? «De loin, je trouve que Servette travaille très bien depuis deux ans et que la stabilité qu’il a su préserver est un très bon signe, avance Michele Coviello. Par contre, je n’ai pas trop compris le départ de Tasar. Il est vif, dangereux. J’aime bien ce joueur et je trouve dommage qu’il ne soit pas resté à Genève.» «Moi, j’aime beaucoup Imeri, ajoute Stefan Kreis. Et plus globalement, je pense que Servette avait besoin d’un centre-avant mais il ne l’a pas engagé.» Là encore, Etienne Wuillemin tempère. «Garder Stevanovic était vital. Mais l’équipe ne s’est pas renforcée et je m’attends à ce qu’elle vive une saison plus compliquée que la précédente.»

Pour Servette comme pour le Lausanne-Sport, nos interlocuteurs l’avouent sans fard, ils ne connaissent pas les dernières recrues françaises (Valls, Fofana côté Grenat, Da Cunha, Guessand, Brazão). «À Lausanne, c’est dur de juger leur apport potentiel.» Donc d’évaluer la portée des départs de Zeqiri et Ndoye. «Je trouve dommage que Zeqiri ne soit pas resté une saison de plus», regrette Michele Coviello, lequel parie «sur l’enthousiasme et la confiance liés à la promotion et au nouveau stade pour que le LS réussisse sa saison». «Mais attention, si les résultats ne suivent plus, la situation pourrait vite se tendre, prévient Stefan Kreis. Souvenons-nous qu’à la fin de la saison dernière, Bob Ratcliffe avait mis la pression sur Contini malgré une promotion presque acquise.»

Constantin père et fils présentent Musa Araz en compagnie de son agent Michel Urscheler.

Constantin père et fils présentent Musa Araz en compagnie de son agent Michel Urscheler.

Reste donc le FC Sion et son recrutement en deux temps, expérimenté et plutôt clinquant (Serey Die, Karlen, Hoarau, Tosetti, Iapichino, Araz). «Le FC Sion ressemble toujours à un sachet surprise. On ne sait jamais à quoi s’attendre, image Stefan Kreis. Mais Hoarau est un leader et il fera du bien au moins en dehors du terrain.» Un atout que souligne aussi Michele Coviello. «Sur le terrain, son apport dépendra de son physique. Mais ses qualités humaines ne sont plus à démontrer. Elles ont joué un grand rôle dans le retour au premier plan de Young Boys. À ce titre, Tosetti est aussi quelqu’un de humble qui fait du bien à une équipe. Or, comme Fabio Grosso semble vouloir presser haut et implanter une philosophie de jeu proactive, je me dis que cela peut donner quelque chose d’intéressant. Si on lui laisse le temps de travailler.» «Contre Saint-Gall, je n’avais pas vu un Sion avec autant d’intensité depuis très longtemps, appuie Etienne Wuillemin. Si Constantin réussit à rester à bonne distance de son groupe, comme lors de la reprise, il peut y avoir du bon en Valais cette année.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
16 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Meetic4ever

16.10.2020 à 14:29

Trois commentaires sous trois pseudos différents... toujours aussi vide de sens le vie d’Ignace

Fcservette

16.10.2020 à 13:55

Le fans club ignacio a frapper avec les commentaires idiot

BSCYB

16.10.2020 à 13:12

Du moment que l on parle du Fc Octomou c est tout bon. Le reste c est des détails...