06.06.2018 à 10:33

FootballLe mercato ne perturbe pas les joueurs de la Nati

Même si Fabian Schär garde son téléphone dans sa chaussette, les vingt-trois sélectionnés assurent ne pas penser jour et nuit à un éventuel transfert.

par
Tim Guillemin, Lugano
Fabian Schär, qui devrait quitter le Deportivo La Corogne, garde son téléphone à portée de... pied.

Fabian Schär, qui devrait quitter le Deportivo La Corogne, garde son téléphone à portée de... pied.

Keystone

Promis, ils sont concentrés sur la Coupe du monde. Même Fabian Schär, qui court le risque de débuter la prochaine saison en deuxième division espagnole, assure ne pas penser à un transfert pour l’instant.

«J’ai un contrat jusqu’en 2021», rappelle le défenseur du Deportivo La Corogne, qui vient d’être relégué en Liga Adelante. «Je ne veux pas me prendre la tête avec ça, je ne pense qu’à la Coupe du monde», continue-t-il. Le mot d’ordre est passé: la patrie avant tout. Mais un petit détail est venu trahir le Saint-Gallois de 26 ans mardi après-midi: son téléphone coincé dans sa chaussette, quelques minutes à peine avant l’entraînement au Cornaredo!

Pas question d'un défilé d'agents

On rigole un peu, bien sûr, car les joueurs n’utilisent pas leur smartphone seulement en période de mercato, mais une chose est sûre: Vladimir Petkovic ne leur interdit pas de parler avec les clubs intéressés. Le Mister a posé une condition: que rien ne vienne perturber le groupe. Pas question d’un défilé d’agents à la Villa Sass, le lieu de vie des Suisses doit rester intime et discret. Ce qui n’empêche pas les conversations, mais les limite en public. De toute façon, le style de management du sélectionneur tend à fortement responsabiliser les joueurs. Pas question de leur imposer des règles de vie très strictes.

Pour ce qui est du mercato, Stephan Lichtsteiner a montré l’exemple. En bon capitaine, il a réglé les détails de son contrat avec Arsenal avant le début du stage avec la Nati. Arsenal a officialisé son arrivée mardi après-midi, mais tout était déjà sous toit: «Lichti» avait l’esprit libre depuis un bon moment. D’autres, comme Fabian Schär ou Haris Seferovic tablent sur une Coupe du monde réussie pour attirer l’attention de nombreux clubs et s’offrir un beau nouveau défi. Xherdan Shaqiri, relégué avec Stoke, aussi, mais sa situation est un peu particulière: sa saison personnelle plutôt convaincante pourrait lui permettre de signer son nouveau contrat avant de prendre l’avion lundi pour Togliatti. Le temps commence cependant à presser et chaque jour qui passe rend plus probable un transfert après Coupe du monde. Pour «XS» aussi, de belles performances en Russie pourraient l’aider dans la quête d’un nouveau club.

Ceux qui ne vont pas bouger

Yann Sommer (Borussia Mönchengladbach), Roman Bürki (Borussia Dortmund), Manuel Akanji (Borussia Dortmund), Valon Behrami (Udinese), Gelson Fernandes (Eintracht Francfort), Granit Xhaka (Arsenal), Blerim Dzemaili (Bologne)

Ceux qui ne vont pas bouger, sauf belle offre

Ricardo Rodriguez (AC Milan), Nico Elvedi (Borussia Mönchengladbach), Remo Freuler (Atalanta Bergame), Johan Djourou (Antalyaspor), Denis Zakaria (Borussia Mönchengladbach), Breel Embolo (Schalke 04), Mario Gavranovic (Dinamo Zagreb), Josip Drmic (Borussia Mönchengladbach)

Ceux qui vont bouger à coup sûr

Fabian Schär (Deportivo La Corogne), Xherdan Shaqiri (Stoke City)

Celui qui a déjà bougé

Stephan Lichtsteiner (de la Juventus à Arsenal)

Ceux qui aimeraient bouger

Haris Seferovic (Benfica), Yvon Mvogo (RB Leipzig), Michael Lang (Bâle), François Moubandje (Toulouse), Steven Zuber (Hoffenheim)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!