Actualisé 25.01.2019 à 11:46

TennisLe message de Djokovic à Nadal est passé

Très impressionnant, le Serbe a laminé le Français Lucas Pouille dans la deuxième demi-finale de l'Open d'Australie.

von
Jérémy Santallo
Novak Djokovic n'a pas traîné sur la Rod Laver Arena vendredi.

Novak Djokovic n'a pas traîné sur la Rod Laver Arena vendredi.

AFP

Sur deux jours à Melbourne, Rafael Nadal et Novak Djokovic ont ramené tout le monde à la réalité. Oui, car les performances de Stefanos Tsitsipas et Lucas Pouille avaient été telles contre Roger Federer ou Milos Raonic qu'on s'était pris à rêver de demi-finales à suspense pour cet Open d'Australie.

C'était sans compter sur les deux monstres. Alors que le gaucher de Manacor avait laissé six jeux au Grec de 20 ans jeudi dans un numéro de soliste exceptionnel, Novak Djokovic a fait encore mieux (4) en atomisant le nouveau protégé d'Amélie Mauresmo en trois sets secs et un poil humiliants (6-0 6-2 6-2) en 1h23'. Si le Serbe voulait envoyer un message après la victoire de Nadal, c'est plutôt joliment fait.

Il est difficile de dire que Lucas Pouille est passé à côté de sa première demi-finale en Grand Chelem, tant le Français de 24 ans n'a pu que constater tout du long la supériorité du No 1 mondial, auteur de 5 fautes directes sur la rencontre (!) et d'une orgie de contres gagnants dont il a le secret. «C'est assurément l'un de mes meilleurs matches sur la Rod Laver Arena», a avoué le Serbe.

Dimanche, dès 19h30 (9h30 en Suisse), Novak Djokovic retrouvera la finale de l'Open d'Australie pour la première fois depuis 2016. Face à lui, Rafael Nadal et le souvenir de ce match dantesque de 2012 - 5h53', la plus longue finale de l'histoire en Grand Chelem - qui avait vu le Serbe s'imposer en cinq sets. On en salive d'avance!

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!