23.06.2016 à 11:36

Vevey (VD)Le meurtrier de Nono jugé 12 ans après

En mars 2004, en pleine rue, un Cap-Verdien se vidait de son sang, poignardé avec acharnement par un Kosovar. En cavale durant neuf ans, l’accusé va enfin faire face à la justice.

von
Evelyne Emeri

Le sang a coulé. L’encre des médias aussi. Ce fait divers d’une cruauté exceptionnelle émeut bien au-delà de la Riviera vaudoise. En plein jour, en plein centre de Vevey, à la rue du Simplon, à quelques mètres du poste de police, un jeune papa cap-verdien de 26 ans se fait planter par un ressortissant d’ex-Yougoslavie de 23 ans, à la vue de tous les passants. Selon l’acte d’accusation établi par le procureur Hervé Nicod, en ce 8 mars 2004, deux frères kosovars, Samir* et Selim*, marchent en direction de la gare. Dans le sens opposé, sur le trottoir d’en face, cheminent deux copains cap-verdiens, Nono (son surnom) avec son pitbull et Afonso*. A même la chaussée, les deux Balkaniques et l’ami de Nono s’empoignent et se battent avec une barre à mine qui passe de main en main. Resté en retrait avec son chien, celui qui sera lardé quelques minutes plus tard se munit d’un piquet métallique qui soutient les barrières d’un chantier tout proche et se mêle à la rixe. Les coups fusent, de part et d’autre, sans pouvoir dire ni de qui ni combien. Nono est déjà touché à la tête.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!