Publié

BienfaiteurLe milliardaire qui veut mourir ruiné

Après avoir fait fortune dans le commerce du duty-free, Chuck Feeney a cédé sa fortune à une fondation active aux quatre coins du globe.

par
Sébastien Jost
Pour l’homme d’affaires de 81 ans, il est absurde de vouloir emporter son argent dans sa tombe.

Pour l’homme d’affaires de 81 ans, il est absurde de vouloir emporter son argent dans sa tombe.

Jennifer S. Altman/NYT/Redux/laif

A l’heure où les riches se retrouvent de plus en plus souvent dans le collimateur, Chuck Feeney vient redorer le blason du groupe fermé et envié des milliardaires. Même s’il ne possède personnellement «que» 2 millions de dollars. Tout le reste, il l’a cédé à Atlantic Philanthropies, la fondation qu’il a créée. Et ici on parle d’une colossale fortune: 7,5 milliards de dollars. Un gigantesque pactole amassé en vendant cigarettes, alcool et parfums dans les aéroports. Car avant d’être un philanthrope exceptionnel, Chuck Feeney est un redoutable et clairvoyant homme d’affaires.

Votre opinion