Ski alpin: Le miracle Lara Gut-Behrami à Crans-Montana
Actualisé

Ski alpinLe miracle Lara Gut-Behrami à Crans-Montana

Touchée au dos pour les deux descentes, la Tessinoise a remporté avec brio le super-G dominical sur le Haut-Plateau.

par
Jérémy Santallo, Crans-Montana
1 / 5
Contrairement à samedi, Lara Gut-Behrami a cette fois levé les bras dans l’aire d’arrivée dimanche.

Contrairement à samedi, Lara Gut-Behrami a cette fois levé les bras dans l’aire d’arrivée dimanche.

AFP
Sur le podium, Tamara Tippler (à gauche) et Lara Gut-Behrami se tombent dans les bras.

Sur le podium, Tamara Tippler (à gauche) et Lara Gut-Behrami se tombent dans les bras.

AFP
Lara Gut-Behrami sur la plus haute marche du podium du super-G dimanche devant Tamara Tippler (à gauche) et Federica Brignone (à droite).

Lara Gut-Behrami sur la plus haute marche du podium du super-G dimanche devant Tamara Tippler (à gauche) et Federica Brignone (à droite).

AFP

Exceptionnelle Lara Gut-Behrami! Diminuée depuis deux jours en raison de douleurs dorsales qui ne l’avaient pas empêchée de prendre la deuxième place de la seconde descente, la Tessinoise a ébloui Crans-Montana lors de la course dominicale (1’15’’63) pour signer sa 28e victoire en Coupe du monde, la 14e en super-G, devant l’Autrichienne Tamara Tippler et l’Italienne Federica Brignone. Et dire qu’elle avait quitté péniblement le podium samedi, incapable de marcher correctement et le corps soutenu par ses bâtons…

La skieuse de Comano prend le large au classement de la spécialité devant Corinne Suter (245 à 169). La détentrice du globe du super-G a encore été en retrait par rapport à son statut – 9e à 1’’52 (!) de Lara Gut-Behrami – après deux descentes décevantes lors des deux premiers jours de courses. La Suisse a réussi un joli tir groupé dimanche avec Priska Nufer (6e, +1’13) et Joana Haelen (11e, +1’’78). Trop timide dans sa prise de risques, Michelle Gisin a terminé au 29e rang (+2’’67).

Leader du classement général, Petra Vlhova a été éliminée après avoir manqué une porte sur le haut du tracé. Alignée pour la première fois du week-end, Wendy Holdener s’est aussi fait piéger par une bosse placée juste avant un mouvement de terrain. Lauréate des deux descentes sur le Haut-Plateau, l’Italienne Sofia Goggia a manqué l’avant-dernière porte à la réception de son dernier saut et a été disqualifiée.

Seule romande en lice avec son dossard 44, Noémie Kolly a été chercher le meilleur résultat de sa jeune carrière, à 22 ans, pour sa cinquième participation à une épreuve de Coupe du monde. La Fribourgeoise, déjà dans les points dans les deux descentes valaisannes, a pris une superbe 12e place du super-G. Dans l’aire d’arrivée, la skieuse de La Berra n’en croyait ses yeux. C’est très clairement la belle histoire du week-end.

Votre opinion