Syrie: Le mois le moins meurtrier pour les civils depuis 2011
Publié

SyrieLe mois le moins meurtrier pour les civils depuis 2011

Avec 244 civils tués, le mois de mai a été le moins sanglant dans le pays depuis le soulèvement contre Bachar el-Assad il y a 7 ans.

1 / 150
Des dizaines de milliers de civils déplacés sont rentrés dimanche chez eux dans le sud syrien à la faveur d'un accord entre les rebelles et le régime de Bachar al-Assad. (Dimanche 8 juillet 2018)

Des dizaines de milliers de civils déplacés sont rentrés dimanche chez eux dans le sud syrien à la faveur d'un accord entre les rebelles et le régime de Bachar al-Assad. (Dimanche 8 juillet 2018)

Keystone
L'EI annonce la mort d'un fils de son chef en Syrie. (Mardi 3 juillet 2018)

L'EI annonce la mort d'un fils de son chef en Syrie. (Mardi 3 juillet 2018)

Keystone
Plus d'un quart de million de Syriens ont déjà fui l'offensive du régime sur les régions rebelles du sud de la Syrie, selon l'ONU. (Lundi 2 juillet 2018)

Plus d'un quart de million de Syriens ont déjà fui l'offensive du régime sur les régions rebelles du sud de la Syrie, selon l'ONU. (Lundi 2 juillet 2018)

Keystone

Mai a été le mois le moins meurtrier pour les civils en Syrie depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar el-Assad en 2011, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). En tout, 244 civils ont été tués en mai, dont 33 femmes et 58 enfants, selon l'ONG.

L'OSDH avait donné le chiffre de 395 civils tués pour avril. Les bombardements du gouvernement ont constitué la première cause des décès de civils en mai, selon l'ONG. Les frappes du régime ont fait 77 morts civils, et celles de son allié russe 19.

Trente-neuf civils ont par ailleurs péri dans des raids de la coalition internationale antidjihadistes dirigée par les Etats-Unis, alors que deux autres ont été exécutés par le groupe Etat islamique (EI). Les autres ont été tués par d'autres belligérants alors que le conflit implique de nombreux acteurs locaux et régionaux, selon l'OSDH.

(ats)

Votre opinion